numero-2016-3

Engagement et défaut d’engagement : allégeance, preuve, évitement (Avant-propos)

Tome 91 - 2016/3 |

L’optique est d’explorer, à l’aune d’une spécificité protestante, en l’occurrence le principe majeur du sola gratia, l’articulation entre foi et engagements dans ses déclinaisons narratives et exégétiques, ses résonances discursives et spirituelles, ses prolongements éthiques et ses reconfigurations politiques. C’est ici l’une des raisons du pluriel de l’intitulé, qui fait cas d’engagements nécessairement polymorphes. Sans que ce nœud théologique du sola gratia ne constitue un critère exclusif, c’est bien la compréhension de l’engagement, tantôt par le biais de […]


Les accords eucharistiques luthéro-réformés : la Concorde de Leuenberg et ses suites, approches réformées.

Tome 75 - 2000/1 |

La Concorde de Leuenberg a permis, avec les textes qui l’ont complétée, de dépasser largement les divergences luthéro-réformées sur la cène héritées des querelles du XVIe siècle. Ces accords sont le fruits d’une évolution des mentalités et de la piété eucharistique dans les deux confessions. Bien que les théologiens et les Églises luthériennes fassent davantage référence à la Concorde que les réformées, le changement qu’elle signifie et concrétise, combiné à la redécouverte actuelle de la valeur du rite pour structurer […]


Un baptême – des spiritualités baptismales ?

Tome 75 - 2000/1 |

Le dialogue intra-protestant est marqué depuis ses débuts par des querelles autour de la pratique du pédobaptisme. Claire Clivaz souhaite élargir cette problématique en proposant d’en voir l’origine dans la difficulté récurrente de la Réforme à articuler sola gratia et anthropologie, et à accorder au baptême son plein statut de sacrement. Elle aborde également les conséquences ecclésiales actuelles de ces difficultés et propose des pistes pratiques pour les Églises qui célèbrent le baptême à tout âge.

I – Ouverture

Luther, […]


Le jour où Abraham céda sur sa foi. Lecture psycho-antropologique de Genèse 22

Tome 76 - 2001/4 |

Le récit biblique de la ligature d’Isaac pose la question du sens que l’on donne à la fonction paternelle. À partir du bref séminaire du psychanalyste Jacques Lacan sur Les Noms du Père et de son interprétation de la figure d’Abraham en Genèse 22, Jean-Daniel Causse met en lumière les enjeux à la fois anthropologiques et théologiques d’une paternité symbolique qui structure une alliance par le seul lien de la parole. Il montre notamment l’actualité d’Abraham qui devra rituellement consacrer […]


La mise en scène genevoise d’Abraham sacrifiant

Tome 76 - 2001/4 |

La tragédie de Théodore de Bèze, le commentaire biblique et les prédications de Jean Calvin sur Genèse 22, montrent l’importance du thème d’Abraham sacrifiant pour l’histoire de la Réforme à Genève. Abraham représente le croyant sur le modèle duquel chacun est invité à se référer. Hubert Bost relit ces textes et montre de quelle manière la foi, l’obéissance et le consentement d’Abraham sont les valeurs que la scène genevoise entend souligner, voire même théâtraliser.


L’enjeu théologique du sacrifice d’enfants dans le milieu biblique et son dépassement en Genèse 22

Tome 76 - 2001/4 |

Pour Michaela Bauks, le point crucial du récit de Gn 22 demandant le sacrifice du propre fils, porteur de la promesse annoncée à Abraham trouve son dénouement d’une certaine manière lorsqu’on resitue cette demande dans une réflexion autour de l’altérité de Dieu vis-à-vis de sa créature.


Les « sacrifices » d’Abraham et d’Anne. Regards croisés sur l’offrande du fils

Tome 76 - 2001/4 |

Les commentateurs n’ont guère exploré le lien qui unit le récit de l’offrande de Samuel en 1 S 1/1-2/21 et la célèbre page de Gn 22/1-19 où Abraham offre son fils sur la montagne. Après avoir proposé une clé de lecture nouvelle pour le récit de l’Aqéda, André Wénin tente de montrer que de tels liens existent à divers niveaux. Autour de la situation des acteurs, des motifs narratifs, mais aussi des enjeux anthropologiques et théologiques, un jeu d’échos se […]


Le pasteur : identité sociale et libération évangélique

Tome 78 - 2003/3 |

Pour déterminer la manière de vivre le pastorat aujourd’hui, Fritz Lienhard part de deux constats : tout être humain a besoin de reconnaissance sociale, et, dans la société contemporaine, celle-ci passe par l’exercice de la profession. Socialement parlant, il s’agit là de « justification par les oeuvres » et donc de péché. Pourtant, cette forme de légitimation ne se trouve pas invalidée par le message de la grâce, mais interrompue pour être vécue autrement. En ce qui concerne le pasteur, il […]


L’autorité des pasteurs bousculée par les évolutions de la société : une chance pour l’évangile ?

Tome 78 - 2003/3 |

Un certain nombre de pasteurs français souffrent aujourd’hui du sentiment que leur ministère ne bénéficie plus de l’autorité dont il bénéficiait hier. L’analyse de cette crise au regard des différents types de légitimation religieuse distingués par M. Weber fait apparaître, effectivement, une fragilisation des fondements traditionnels de l’autorité des pasteurs. Mais cette autorité traditionnelle était-elle en réelle congruence avec la bonne nouvelle d’un Dieu qui a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ? Après […]


L’ecclésiologie en héritage : de l’impasse au passage

Tome 78 - 2003/3 |

Le contexte dans lequel se déploie le christianisme aujourd’hui, du moins en Europe occidentale, oblige à se poser la question de sa visibilité, de sa parole et de sa pertinence. À l’heure de la recomposition du religieux, n’est-il pas temps de reprendre le travail ecclésiologique et de proposer, au moins comme hypothèse, un fondamental changement de paradigme ecclésial ?
Après une reprise critique des traditionnelles « marques de l’Église », à propos desquelles un moratoire est préconisé, et une brève […]