Bernard REYMOND est professeur honoraire de théologie pratique à la Faculté de théologie et de sciences des religions de Lausanne.


Zwingli : de la messe de 1506 à la cène de 1525… et au-delà

Tome 95 - 2020/1 |

Bernard Reymond développe l’idée selon laquelle la conception que Zwingli s’est faite de la cène est étroitement liée à son expérience sacerdotale comme curé de Glaris dès 1506. C’est ce qui ressort très nettement de ses thèses réformatrices de 1523 et de leur commentaire. Sa manière de célébrer la cène à Zurich en 1525 peut être considérée comme la concrétisation de sa réflexion en la matière. Elle a ensuite influencé la tournure […]


La prédication et le culte protestants entre les anciens et les nouveaux médias

Tome 65 - 1990/4 |

La Réforme s’est diffusée par l’imprimé, mais ses prédicateurs sont d’abord restés tributaires des rhétoriques de l’oralité. Puis les auditoires se sont mués en auditoires de lecteurs, écoutant comme s’ils lisaient. Les discours de chaire sont devenus linéaires. L’entrée de la télévision dans l’horizon de  notre sensibilité fait de nous des « zappeurs » et impose de recourir à de nouvelles structures du discours dont Bernard Reymond fait ici une première exploitation.


James F. White et le culte protestant

Tome 66 - 1991/4 |

James F. White, théologien méthodiste, a la particularité d’enseigner la liturgique dans la très catholique Université Notre Dame, Indiana. Il est actuellement et à juste titre l’un des spécialistes les plus connus de cette discipline aux États-Unis. White a légitimement retenu l’attention par une importante étude sur le mouvement de Cambridge (The Cambridge Movement, Cambridge, 1962. 1979), quasi inconnu en Europe occidentale mais qui a eu une grande influence sur l’architecture religieuse anglo-saxonne : directement inspiré par l’anglo-catholicisme […]


Les styles architecturaux du protestantisme : un survol du problème

Tome 68 - 1993/4 |

De la Réforme du XVIe siècle à l’époque contemporaine, les temples protestants ont parfois su exprimer architecturalement une piété spécifique. À travers une enquête historique, Bernard Reymond explique ce qu’ont été les originalités – mais aussi les échecs – de leur conception et de leur construction.


Les rituels réformés du baptême

Tome 70 - 1995/2 |

Les croyants du XVIe siècle ont été d’abord sensibles aux changements qui leur étaient directement accessibles, donc ceux qui affectaient les rituels. Le rappel de la manière dont les baptêmes étaient célébrés avant la Réforme permet à Bernard Reymond de présenter les nouveautés qu’elle a introduites : déplacement ou suppression des fonts baptismaux, caractère public de la célébration, engagement pédagogique des parents. Moins immédiatement perceptibles pour les contemporains, mais très significatifs d’une forte théologie de l’Alliance : le […]


Architecture et liturgie : une brève reprise du problème

Tome 70 - 1995/4 |

L’architecture d’un lieu de culte conditionne-t-elle la liturgie qui s’y déroule, ou bien la liturgie doit-elle commander la forme et l’organisation de l’édifice ?

Cette contribution renvoie à l’article de Bernard Reymond « Les styles architecturaux du protestantisme : un survol du problème », ETR, 68, 1993/4, p. 507-535.


Schleiermacher et Zwingli à propos de la cène : les bonnes surprises du traducteur

Tome 93 - 2018/3 |

Au cours du travail de traduction, on remarque des détails, en l’occurrence que le réformé Schleiermacher, dans sa Glaubenslehre, ne cite plusieurs fois Zwingli qu’à propos de la cène. Là, comme sur d’autres points, il s’agit de dépasser le différend entre luthériens et réformés hérité du colloque de Marbourg en 1529. Comme le montre Bernard Reymond, Schleiermacher dissuade de chercher encore à donner un sens précis aux mots « pain » et « vin » utilisés par Jésus, et met en évidence, […]


Une thèse irlandaise sur Auguste Sabatier

Tome 71 - 1996/4 |

« L’oubli général dans lequel la théologie a laissé Auguste Sabatier tout au long du vingtième siècle entraîne que sa vie et son œuvre demandent à être examinées. (…) Les théologiens protestants qui ne sont pas d’expression française ignorent pour la plupart la théologie protestante francophone. Il faut qu’ils accordent davantage d’attention à la tradition théologique qui a produit, entre autres, Jean Calvin, Alexandre Vinet et Auguste Sabatier. »

Cette remarque introduit les conclusions de la thèse […]


La théologie et la praxis – Le prédicateur, « virtuose » de la religion : Schleiermacher aurait-il vu juste ?

Tome 72 - 1997/2 – Théologie en dialogues |

Dans la 1ère édition de ses Discours sur la religion, Schleiermacher avait qualifié les pasteurs de « virtuoses », autrement dit d’artistes. Art et religion sont en effet partie liée. Le modèle techno-scientifique domine encore beaucoup trop les études universitaires et, via les démarches historico-critiques et les argumentations déductives, les modes de penser, donc aussi le langage des prédicateurs. Pour Bernard Reymond, la fréquentation des arts doit permettre aux pasteurs et théologiens d’assimiler d’autres paradigmes pour mieux assumer […]


Schleiermacher, de la religion des « Reden » au protestantisme de la « Glaubenslehre »

Tome 93 - 2018/2 |

Une lecture attentive de la Glaubenslehre (1821) de Schleiermacher fait prendre conscience du fait que le terme « protestantisme » y joue un rôle déterminant, qui revient à celui de « religion » dans les Reden (1799). Bernard Reymond montre que la raison de cette différence tient à un important changement tant du contexte socio-politique prussien que des auditoires visés par Schleiermacher, quand bien même la perspective d’ensemble reste la même.