numero

Le retable d’Issenheim et son message dissident (I)

Tome 65 - 1990/1 |

Après avoir présenté l’époque dans laquelle le tableau a vu le jour, (ETR 1989/4), Herbert Stein-Schneider fait l’exégèse de ses motifs.


numero

Confrontation et dialogue en Genèse 12-36

Tome 65 - 1990/1 |

Pouvait-il y avoir une fin à l’antagonisme d’Israël avec ses voisins ? Toute l’histoire, jusqu’à la destruction de Jérusalem en 587, semblait dire le contraire. Jacques Pons voit dans les traditions patriarcales en Gn 12-36, dont la rédaction est actuellement souvent située au VI siècle, une façon originale d’éclairer l’avenir d’Israël : il faut reprendre l’effort de conciliation des Patriarches au milieu de peuples moins irréductiblement hostiles qu’il n’y paraît.


numero

Réchauffer Prajāpati. Analyse du sacrifice védique dans son fonctionnement de référence à l’acte fondateur

Tome 65 - 1990/1 |

Le culte, si on cherche à en discerner le sens, apparaît constamment référé à un ou des actes fondateurs. J. Argaud analyse ici à titre d’exemple le culte à Prajāpati dans la religion védique et montre en quoi cette référence demeure fondamentale pour que le rite garde toute sa richesse.

Cet exposé a été donné puis mis en discussion au cours d’une semaine interdisciplinaire qui a eu lieu en février 1989 à la Faculté de théologie de […]


numero

Éditorial

Tome 65 - 1990/1 |

Nos lecteurs auront peut-être remarqué que, pour la première fois depuis de nombreuses années, la page 2 de la couverture ne mentionne nulle part Daniel Lys. Notre collègue, qui a cessé son enseignement à la Faculté de Montpellier en 1988 a, en effet, décidé de prendre une retraite complète et de passer également le relais à Études théologiques et religieuses….

 


La charité aujourd’hui : pertinence d’une déclosion. Lecture de Jean-Luc Nancy

Tome 95 - 2020/1 |

Parcourant l’œuvre de Jean-Luc Nancy, Violaine Lhermelin-Moné repère la façon dont la déconstruction philosophique de la notion de charité, centrale dans le discours chrétien, y produit un effet de déclosion du sens. Loin de se réduire à une morale de l’agir prescriptive et normalisante, la charité est à réinterpréter comme exposition à l’altérité, mouvement d’aller-vers, existence dans l’ouverture du rapport entre sujets singuliers. Valeur inévaluable, elle invite à réorganiser la pensée du […]


Pratique de l’altérité religieuse

Tome 95 - 2020/1 |

Partant de la pratique des groupes interreligieux, Fritz Lienhard présente d’abord les positions classiques au sujet du dialogue interreligieux pour en montrer les avantages et les limites. Il s’attarde sur la théologie comparative et la méthode correspondante. Cette position conduit à une évaluation positive du syncrétisme, pour autant qu’il soit structuré. Enfin, la notion d’idolâtrie, désignant un rapport faussé à Dieu, mais aussi un refus de la finitude et une dynamique de […]


Défense appelée Archétélès. En réponse à l’Admonestation que le très révérend évêque de Constance (sous l’influence d’une petite faction violente) a envoyée à l’assemblée, nommée chapitre, de la cathédrale de Zurich

Tome 95 - 2020/1 |

Ce texte est la traduction française de la Défense appelée Archétélès qu’Huldrich ZWINGLI publie en 1522. En mai de cette année, l’évêque de Constance, inquiet des progrès des courants réformateurs, adresse une Admonestation à Zurich. Zwingli y réplique en août, en citant intégralement le texte de cette Admonestation et en y répondant point par point. Par-delà la critique sans concession des abus de l’institution ecclésiale, l’Archétélès permet de mesurer la distance entre […]


Huldrich Zwingli. Défense appelée Archétélès (1522)

Tome 95 - 2020/1 |

L’Apologeticus archétélès, publié en latin le 23 août 1522, est souvent considéré comme le « premier manifeste » de Zwingli : certes, à cette date, Zwingli a déjà commencé son œuvre de réformateur à Zurich et publié des textes qui sont loin d’être anodins, mais l’Archétélès est bien la première confrontation publique d’envergure entre lui et l’Église romaine traditionnelle, incarnée ici par […]


Trois christologies

Tome 65 - 1990/2 |

Le christianisme classique a développé une christologie qui se centre sur les notions d’événement et de personne. En s’inspirant des démarches que l’on trouve dans d’autres religions, André Gounelle montre comment l’on pourrait explorer des possibilités différentes et s’interroger sur la pertinence d’une christologie de la parole, centrée sur Jésus en tant que prophète ou d’une christologie du déplacement centrée sur Jésus en tant que chemin.


Vers un dépassement de la crise de l’identité cléricale ?

Tome 65 - 1990/2 |

Existe-t-il une voie entre les dangers du cléricalisme toujours peu ou prou lié à une théologie autoritaire insuffisamment avertie de la liberté de l’homme et de celle de Dieu, et ceux de l’anticléralisme d’autre part, très souvent porté à rejoindre le rationalisme et le technicisme contemporains, dans l’élan de son refus des médiations ecclésiastiques ? Bernard Hort essaie de répondre à cette question, en remontant pour cela sur le terrain de la théologie fondamentale, puis en formulant quelques […]


Contactez-nous

Études théologiques et religieuses
13, rue Louis Perrier
34000 Montpellier – France
Tél : 04 67 06 45 76
Fax : 04 67 06 45 91

Nos partenaires

logo-cairn logo ipt  Logo-CNL

Contact
Envoi