Théologie et droits de l’homme. À propos d’un livre récent

Tome 65 - 1990/1 |

Jean-François COLLANGE, Théologie des droits de l’homme, Paris : Cerf, 1989. 363 p. 21,5 cm. ISBN 2-204-03065-1.

Disons d’entrée du dernier livre de J.-F. Collange qu’il s’agit d’une véritable somme, d’une de ces œuvres qui marquent une étape et qui deviennent incontournables pour qui entend se pencher sur un sujet comparable. L’auteur y organise sa matière en trois grandes parties : « Au commencement », « La parole incarnée », et « Le souffle de l’avenir ».



Réponse. Réactions pour un débat à poursuivre

Tome 65 - 1990/3 |

La richesse des articles de mes collègues Houziaux et Müller et la nécessaire économie de place me conduisent à la brièveté et donc au risque de l’obscurité.



La théologie comme science

Tome 65 - 1990/3 |

Je me réjouis de ce débat avec mes collègues A. Houziaux et D. Müller ; j’en mesure en même temps les difficultés dans le cadre restreint d’un article inséré dans une revue qui se refuse, à juste titre, à un langage trop technique permettant des raccourcis ; cette inscription aura donc du mal à éviter les approximations mais aussi les affirmations peu nuancées. Une autre difficulté surgit du fait que la théologie, en tant qu’elle est chargée de […]



Jung ou Freud. À propos d’un livre récent

Tome 67 - 1992/2 |

Par son travail sur Jung (Bernard KAEMPF, Réconciliation, psychologie et religion selon Carl-Gustav Jung, (Extasis), Paris : Cariscript, 1991. 21,5 cm. 320 p.), le théologien de Strasbourg Bernard Kaempf comble un manque dans l’édition théologique francophone. Mais il pose aussi une pierre d’angle en face de laquelle il faut choisir aussi consciemment que possible. Dans une première partie, l’auteur nous offre un parcours diachronique présentant le cheminement difficile de Jung avec lui-même, avec Freud, avec ses figures parentales et […]



Au doyen Sergio Rostagno

Tome 67 - 1992/2 |

L’agrégation du doyen Sergio Rostagno au corps des docteurs de l’Institut Protestant de Théologie est un acte qui semble répondre à la véritable vocation du doctorat honoris causa : reconnaître et proclamer le niveau hautement universitaire d’une œuvre qui, pour des raisons historiques diverses, n’a pas pris la forme d’une thèse universitaire….



« Célibat pour Christ » et sexualité

Tome 67 - 1992/3 |

En hommage aux Diaconesses de Reuilly pour leur cent-cinquantième anniversaire et en témoignage de reconnaissance pour celles qui ont enrichi mes premières années de ministère dans l’Ouest.

Devant l’omniprésence des discours à connotation sexuelle dans la culture, la continence appelée par le « célibat pour Christ » est-elle encore possible, sans contrepartie névrotique ? Jean Ansaldi reprend la question du fondement de ce célibat et suggère quelques pistes pour gérer la demande ou le désir sexuels dans […]



Une discipline ancienne et nouvelle : la psycho-anthropologie religieuse

Tome 69 - 1994/1 |

À partir des travaux d’une équipe de recherche de 3e cycle et de son propre cheminement, Jean Ansaldi rappelle l’importance de la psychologie religieuse à la Faculté de théologie de Montpellier et sa récente évolution en psycho-anthropologie religieuse. Il en dégage l’importance pour la Théologie systématique (dogmatique et éthique) ainsi que pour la Théologie pratique.



Note sur la bénédiction nuptiale

Tome 70 - 1995/1 |

À l’heure où l’Église réformée de France réfléchit à nouveau sur le mariage et sur sa liturgie,ce court texte se veut un complément à l’article de mon collègue Laurent Gagnebin, article que j’ai beaucoup apprécié et auquel je souscris pour l’essentiel : le mariage n’est pas un sacrement ecclésial, la cérémonie nuptiale ne « fait » pas le mariage, etc.

Laurent GAGNEBIN, La bénédiction nuptiale : principes protestants et ambiguïtés liturgiques, ETR, 1994/2, p. 231-244.



La dépression nerveuse, son accompagnement pastoral et ecclésial

Tome 70 - 1995/4 |

Jean Ansaldi étudie la dépression nerveuse à la lumière de certaines analyses récentes (psychologie religieuse, psychanalyse, exégèse, etc). Notant l’opposition répétition-dépression, il propose des pistes ecclésiales de prévention et d’accompagnement.



La discipline des ministères ou le fantasme de la « double éthique »

Tome 71 - 1996/3 |

L’Église est-elle autorisée à exiger une moralité particulière de ses ministres sans porter atteinte au fondement même du baptême qui place tous les fidèles dans l’égalité devant Dieu ? Jean Ansaldi prend le temps des détours (éthique des baptisés, place du sacerdoce universel, Déclaration de foi, exigence de la prédication) pour s’éviter un propos idéologique et pouvoir proposer une parole sur un sujet toujours brûlant.