La révocation, apocalypse des protestants ?

Tome 65 - 1990/2 |

Au lendemain de l’Édit de Fontainebleau (1685), les protestants se tournent vers l’Écriture en y cherchant un message d’espérance. Pour exégétiquement infondée et politiquement illusoire qu’elle puisse nous paraître, l’actualisation de l’Apocalypse à laquelle se livre alors Pierre Jurieu permet à nombre d’entre eux de donner sens à l’événement, en le situant dans un temps eschatologique. Hubert Bost analyse ici la logique de son interprétation et en souligne le souci pastoral.

Texte remanié d’un exposé donnée à […]



Protestantisme : une naissance sans faire-part

Tome 67 - 1992/3 |

Qu’est-ce que le protestantisme ? Les théologiens en donnent de pertinentes définitions, mais l’historien, lorsqu’il réfléchit aux termes de son lexique, doit s’émanciper de leur tutelle. À travers une enquête sémantique et divers exemples pris dans l’histoire de la théologie francophone aux XVIe et XVIIe siècles, Hubert Bost souligne la rupture entre Réforme et protestantisme. Il montre comment ce dernier est le résultat d’une synthèse confessionnelle que la Révocation de l’Édit de Nantes a contribué à précipiter.



Histoire et théologie : une cartographie de la grâce

Tome 68 - 1993/1 |

La théologie a besoin de l’histoire pour penser, mais l’histoire de la théologie ne saurait se limiter à répondre à cette demande. Hubert Bost montre, en prenant l’exemple de la grâce, comment l’historien est non seulement un « sherpa », mais aussi et surtout un « cartographe » dont l’objectif est de replacer le discours théologique dans le vaste réseau de la culture et des représentations qui l’informent, le diffusent et le questionnent.



Calvin ou l’écriture de la chaire. A propos d’un livre récent*

Tome 69 - 1994/1 |

C’est en décembre 1990 qu’Olivier Millet présentait une thèse de doctorat d’État sur l’éloquence de Jean Calvin. Le fruit de ses travaux ayant été publié, il reste aux théologiens et aux historiens à en intégrer les résultats. La présente recension voudrait, à un niveau modeste, contribuer à la diffusion de cette lecture riche et renouvelante.

* Olivier Millet, Calvin et la dynamique de la parole. Étude de rhétorique réformée, (Bibliothèque littéraire de la Renaissance 3-xxviii), Paris : […]



Utopie et pluralité des mondes : l’espace imaginaire comme lieu théologique à l’âge classique

Tome 70 - 1995/1 |

La théologie traditionnelle avait structuré l’espace dans lequel l’homme vivait, pensait et rêvait. Mais elle fut progressivement dépossédée du monopole qu’elle s’était accordé dans ce domaine. Les récits de fiction, les mondes idéaux, les voyages cosmiques permirent de quitter l’orbite d’un espace théologique « chrétien ». Hubert Bost montre comment ils investirent en douceur ce lieu et engendrèrent à leur tour toute une réflexion physique et métaphysique qui relançait les questions religieuses classiques.

Communication au colloque des Facultés latines […]



Les académies protestantes de Montpellier et Montauban au XVIIe siècle

Tome 71 - 1996/Hors-série – Faculté de théologie protestante de Montpellier : quatrième centenaire |

L’histoire de notre institution académique commence alors que le XVIe siècle s’achève. Depuis 1562, huit guerres de religion ont éprouvé le royaume de France. En 1598, la dernière se clôt par un édit de pacification assez semblable aux précédents, à ceci près qu’il va durer : l’Édit de Nantes. C’est lui qui donne aux protestants réformés un statut légal. À leurs institutions qui se cherchaient une légitimité depuis 1559, il procure un cadre dans lequel elles vont se […]



L’édit de Nantes. Lectures d’hier et d’aujourd’hui

Tome 73 - 1998/3 |

À l’occasion du quatrième centenaire de l’édit de Nantes, Hubert Bost rappelle ce que fut ce texte de compromis voulu par Henri IV, comment il fut négocié et enregistré. Il montre comment s’est noué au XVIIe siècle, un conflit d’interprétations autour de sa « perpétuité » et son « irrévocabilité », puis évoque ce que fut l’impact de l’Édit dans l’histoire de l’intégration républicaine des protestants en France.



L’Édit de Nantes : note bibliographique

Tome 75 - 2000/4 |

Les lecteurs d’ETR ont été informés, au moment du quatrième centenaire de l’édit de Nantes, des principaux ouvrages publiés à cette occasion : la réédition de l’édit par J. Garrisson, les livres que lui ont consacrés Bernard Cottret, Janine Garrisson et Thierry Wanegffelen, et l’ouvrage collectif publié sous la direction de Michel Grandjean et Bernard Roussel (ETR 1998, 454-459).
Cette note bibliographique s’attache à indiquer de manière concise le contenu des principaux actes de colloques qui furent organisés […]



Bayle « stratonicien » ? À propos d’un livre récent

Tome 76 - 2001/3 |

L’étude que Gianluca Mori a publiée sur Bayle philosophe constitue, dans l’histoire de l’interprétation de la pensée du philosophe de Rotterdam, une étape majeure, analogue à celle qu’Elisabeth Labrousse lui a consacrée dans Hétérodoxie et rigorisme en 1964 ­ dont l’auteur conteste d’ailleurs à maintes reprises les thèses. Quiconque s’est aventuré dans le lacis des textes de Bayle sait combien l’exercice de synthèse est périlleux. En l’occurrence, G. Mori est parvenu à proposer une présentation cohérente, extrêmement solide, basée […]



La mise en scène genevoise d’Abraham sacrifiant

Tome 76 - 2001/4 |

La tragédie de Théodore de Bèze, le commentaire biblique et les prédications de Jean Calvin sur Genèse 22, montrent l’importance du thème d’Abraham sacrifiant pour l’histoire de la Réforme à Genève. Abraham représente le croyant sur le modèle duquel chacun est invité à se référer. Hubert Bost relit ces textes et montre de quelle manière la foi, l’obéissance et le consentement d’Abraham sont les valeurs que la scène genevoise entend souligner, voire même théâtraliser.