Le « Péri Parrhêsias » de Philodème de Gadara et la « parrhêsia » dans les Actes des apôtres

Tome 93 - 2018/2 |

Le traité Péri Parrhêsias (PHerc. 1471) de Philodème de Gadara représente une source majeure pour la compréhension de la parrhêsia épicurienne. En comparant la manière dont Luc utilise la parrhêsia avec celle de Philodème, il apparaît que la première s’appuie sur la seconde, tous les thèmes philodémiens étant présents dans quasiment toutes les péricopes lucaniennes. Néanmoins, Luc adapte la parrhêsia à son propre projet narratif, tout en lui donnant un rôle stratégique pour décrire l’expansion de l’Évangile jusqu’aux […]


Sans la loi mais par la foi… et dans l’unique corps. Exégèse de Romains 12,1-15,13

Tome 93 - 2018/1 |

Comment édifier une communauté selon la foi et non selon la loi, dans une articulation dynamique et vivante entre le singulier et le collectif ? C’est à cette question complexe que Paul entend répondre dans les chapitres 12 à 15 de son Épître aux Romains. La lecture de cette section parénétique proposée s’intéresse particulièrement à la façon dont l’apôtre travaille la notion de « corps » prise comme métaphore de la communauté […]


Isaac Papin (1657-1709). Itinéraire d’un humaniste réformé, de l’École de Saumur au jansénisme

Tome 92 - 2017/4 |

Théologien du Grand Siècle, minor de la République des Lettres, Isaac Papin (1657-1709) est né calviniste. Il appartient à l’École théologique dite de Saumur : fils spirituel du théologien novateur Claude Pajon (son oncle), il adopte les théories de ce dernier sur la grâce et, lecteur dès 1681 de Spinoza, il développe une conception originale de la tolérance à une période où cette question agite la pensée protestante. Au moment de la révocation de l’édit de Nantes, […]


Le néocriticisme d’Henri Bois

Tome 92 - 2017/3 |

Henri Bois pense trouver dans le néocriticisme français, une relecture hérétique de Kant, les fondations d’un renouveau théologique du protestantisme français. Il redéfinit le temps kantien en le considérant comme catégorie de la raison en tant que forme de l’esprit et non plus spatialisé en tant que forme de la sensibilité. Il insiste sur le rôle central de la conscience morale et de la croyance dans la théorie de la connaissance. Le Dieu qui se rencontre dans l’expérience […]


ETR_0901_L204

Justes, justice, justification. Harmoniques pauliniennes dans l’Évangile de Luc

Tome 90 - 2015/1 |

Les approches littéraires récentes des Actes comme réception particulière de l’héritage paulinien offrent une opportunité de rouvrir la question des rapports théologiques entre Luc et Paul. L’examen du déploiement narratif de la problématique de la justice dans le troisième Évangile montre qu’au-delà de la figure identitaire, l’Évangile paulinien de la justification inspire la rédaction lucanienne plus précisément que ne le concédait une bonne partie de l’exégèse historico-critique.


Réforme et contrôle des mœurs : la justice consistoriale dans le Pays de Neuchâtel (1547-1848)

Tome 91 - 2016/2 |

Situé entre les deux grands pôles réformés que sont Berne et Genève, le Pays de Neuchâtel présente un visage particulier en matière de discipline, domaine qui jusqu’alors n’avait jamais été étudié dans le temps long. Tandis que le pays était sous la domination de princes catholiques, la Réformation neuchâteloise fut initiée par Berne, l’allié de longue date. Guillaume Farel, agent bernois pour les terres francophones, puis pasteur de Neuchâtel, adhéra à l’ecclésiologie de Calvin qui s’opposait sur la […]