Jean Marcel VINCENT est professeur honoraire de l’Institut protestant de théologie, Faculté de Paris.


« Visionnaire, va-t’en ! » Interprétation d’Amos 7/10-17 dans son contexte

Tome 75 - 2000/2 |

Le récit de confrontation entre le prophète Amos et Amatsia, le prêtre du sanctuaire royal de Béthel, interrompt le cycle autobiographique des visions (Am 7/1-8 et 8/1-3). L’insertion de ce récit fait problème. Est-elle due à une maladresse, voire à un accident de transmission ? Un regard sur la logique rédactionnelle de l’écrit d’Amos, l’étude des liens lexicaux et syntactiques entre le récit et les deux visions qui l’encadrent et une attention particulière au phénomène rhétorique de répétition […]


« Ils virent la voix ». Réflexions théologiques sur la vision dans l’Ancien Testament

Tome 78 - 2003/1 |

Au regard des nombreux textes bibliques qui présupposent que Dieu se laisse voir – même si cette vision advient sub contrario -, faut-il maintenir, dans le contexte d’une théologie biblique, que Dieu est, en soi, théoriquement, invisible ? L’interdit même de le représenter n’est-il pas plutôt un indice de sa visibilité ? Après avoir relevé l’importance du voir dans l’AT, Jean M. Vincent esquisse tout d’abord la problématique de la vision en particulier comme mode de révélation (connexion entre […]


Quelques ouvrages récents sur l’histoire de l’interprétation de la Bible, en particulier de l’Ancien Testament (I)

Tome 78 - 2003/3 |

L’intérêt pour l’histoire de l’interprétation de la Bible n’est pas nouveau et il existe d’excellents ouvrages de références tant en anglais qu’en français  sans oublier les grands classiques de l’histoire de l’exégèse critique de l’Ancien et du Nouveau Testament. Ces dernières années, on assiste toutefois à une véritable explosion de la production littéraire dans ce domaine. Ce phénomène mérite réflexion…
L’objet de la première partie de cette chronique est de présenter deux publications qui traitent de l’ensemble de […]


Quelques ouvrages récents sur l’histoire de l’interprétation de la Bible, en particulier de l’Ancien Testament – II

Tome 79 - 2004/1 |

Deux publications feront l’objet de cette seconde partie de notre chronique. L’une est la première partie, magistrale, d’un vaste projet en cours qui couvrira l’histoire de l’interprétation de l’AT jusqu’au postmodernisme ; l’autre est un lexique très utile qui résume et situe les principaux ouvrages théologiques (dont un grand nombre sont des ouvrages d’exégèse), depuis l’âge patristique jusqu’aux années 1980.

Magne SAEBØ (éd.) en coopération avec Christ BREKELMANS et Menahem HARAN, Hebrew Bible/Old Testament. The History of Its […]


Présentation et traduction du premier écrit anabaptiste : Un résumé de ce qu’est toute une vie chrétienne (1525) de Balthasar Hubmaier

Tome 79 - 2004/1 |

En avril 1525, le Conseil de la ville de Waldshut décide d’entreprendre un changement conséquent dans la pratique des sacrements de l’Église : instaurer le baptême des croyants et pratiquer la Cène comme repas symbolique, avec du pain et des coupes ordinaires, en mémorial de la mort de Christ. L’inspirateur de cette Réforme « radicale », le théologien Balthasar Hubmaier (1480/85-1528), en expose les raisons dans un bref traité dont Jean Marcel Vincent offre ici la première traduction française ainsi qu’un […]


« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » ? LV 19,18b dans son contexte

Tome 81 - 2006/1 |

Traditionnellement, le verset 18b du chapitre 19 du Lévitique est ainsi traduit :  » Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Or, cette traduction n’est pas aussi évidente qu’il y paraît. Elle a notamment été contestée par Martin Buber. Jean Marcel Vincent examine ici les arguments philologiques et exégétiques et, plus particulièrement, la place de cet énoncé dans le contexte du chapitre 19. L’analyse qu’il en fait l’amène à conclure qu’ils plaident en faveur d’une traduction différente : « Ainsi, tu aimeras ton […]


Une espérance après la mort dans la Bible hébraïque ? À propos d’un livre récent

Tome 83 - 2008/1 |

Hélène NUTKOWICZ, L’homme face à la mort au royaume de Juda. Rites, pratiques et représentations, Paris, Cerf, coll. « Patrimoines, judaïsme », 2006. 23,5 cm. 387 p. ISBN 2-204-07680-5. € 45.


Une confession singulière : « Le Seigneur est Un »

Tome 88 - 2013/2 |

Le célèbre shema‘ (Dt 6, 4-5) est-il l’expression d’un monothéisme agressif ? Jean Marcel Vincent convoque ici la philologie, l’épigraphie hébraïque, l’histoire de la religion israélite et la théologie biblique pour éclairer cette confession singulière. Il en ressort que le shema‘ est essentiellement le témoignage d’une expérience et d’une espérance face aux multiples visages du Dieu d’Israël.

Leçon d’adieu, prononcée le mardi 19 janvier 2010, dans l’amphithéâtre de la Faculté libre de théologie protestante de Paris.