Le silence des femmes dans l’assemblée. Réflexion autour de 1 Corinthiens 14, 34-35

Tome 80 - 2005/2 |

Le discours que Paul développe au sujet des femmes dans 1 Co 14, 34-35 peut-il être lu autrement que comme une légitimation du patriarcalisme ? En resituant le propos de Paul dans le contexte plus large des versets 20-40, Nicola Kontzi-Méresse soutient que l’injonction au silence possède une pertinence théologique et spirituelle dissociable du thème de la soumission des femmes.


Essai d’interprétation de Lévitique 10. Le bouc brûlé et non mangé

Tome 80 - 2005/2 |

Analysant le récit de Lévitique 10, particulièrement la mort tragique de Nadav et Avihou (Lv 10,1-2), Françoise Mirguet tente une interprétation de l’ensemble du chapitre, en reliant plus précisément la scène initiale avec les prescriptions et reproches de Moïse qui suivent. Elle se penche ensuite sur les relations entre cet épisode et celui du taurillon d’or (Ex 32), pour proposer une hypothèse d’interprétation globale de ces deux récits.


« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » ? LV 19,18b dans son contexte

Tome 81 - 2006/1 |

Traditionnellement, le verset 18b du chapitre 19 du Lévitique est ainsi traduit :  » Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Or, cette traduction n’est pas aussi évidente qu’il y paraît. Elle a notamment été contestée par Martin Buber. Jean Marcel Vincent examine ici les arguments philologiques et exégétiques et, plus particulièrement, la place de cet énoncé dans le contexte du chapitre 19. L’analyse qu’il en fait l’amène à conclure qu’ils plaident en faveur d’une traduction différente : « Ainsi, tu aimeras ton […]


La fille sans nom, la fille de Jephté

Tome 81 - 2006/1 |

Comment expliquer qu’un récit aussi cruel que Jg 11, 29-40 ait été inséré dans le corpus des Écritures ? Les propositions d’interprétation sont multiples, mais elles partent presque toutes du présupposé que le héros du récit, le juge Jephté, est à considérer comme le responsable, le coupable même de l’aberration commise. Michaela Bauks questionne la pertinence de ce présupposé en resituant le texte dans son contexte culturel et en montrant l’importance centrale du personnage de la fille de Jephté […]


Pourquoi Aaron n’a-t-il pas été châtié après la fabrication du taurillon d’or ? Essai sur les mentions d’Aaron en Exode 32,1-33,6

Tome 81 - 2006/2 |

Pourquoi Aaron n’est il pas puni après la fabrication du taurillon d’or ? Dans cette étude synchronique, Dany Nocquet montre qu’Aaron demeure un personnage secondaire par rapport à la divinisation du taurillon que seul le peuple vénère comme divin. Les versets sur Aaron ne sont pas une critique deutéronomiste du sacerdoce aaronide qui proviendrait des milieux des Lévites ; ils appartiennent à une rédaction tardive et postsacerdotale de l’époque postexilique. La position qu’occupe Aaron dans ce récit conforte plutôt […]


Le doute selon Mt 28, 17

Tome 81 - 2006/3 |

Passant en revue cinq manières possibles de comprendre la formule hoi de edistasan en Mt 28, 17, Jean-Pierre Sternberger propose de lire cette formule à la lumière d’une double analyse, structurelle et intertextuelle, de Mt 28, 16-20.


La tradition du Targum en Néhémie 8, 1-8

Tome 81 - 2006/4 |

D’une manière générale, les exégètes acceptent ou rejettent l’idée du Targum en Ne 8,8 en se basant sur le terme meforash. Innocent Himbaza montre ici que l’analyse narrative de tout le passage de Ne 8,1-8 permet de mieux éclairer le débat sur cette question. En effet, cette analyse conduit le lecteur à voir l’ancienne attestation d’une tradition du Targum dans le rôle que le texte assigne aux seuls lévites. Si l’on veut se limiter à Ne 8,8, il faut voir […]


Ephphata (Mc 7, 31-37)

Tome 82 - 2007/2 |

Paul Harlé commente ici le récit d’un miracle accompli en terre étrangère (Mc 7, 31-37). Jésus y apparaît comme doué d’une remarquable perspicacité psychologique en face d’un sourd-muet. Par la vertu phonique du mot araméen ephphata, articulé devant l’infirme, il « l’ouvre » à la communication orale et le sauve de son enfermement.


Il a entendu. YHWH. Étude structurelle du Psaume 6

Tome 82 - 2007/4 |

Il n’est pas facile de saisir la structure littéraire du Psaume 6, nous en voulons pour preuve les deux études qu’y ont déjà consacrées Marc Girard et Pierre Auffret, qui en reprend ici l’examen détaillé. Il part des structures des plus petites unités pour envisager ensuite des ensembles partiels et enfin la structure de l’ensemble du psaume.


L’alignement du Psaume 50 sur la rédaction sapientielle d’ensemble du psautier

Tome 83 - 2008/3 |

La fin du Ps 50, dans les versets 16-23, intègre ce Psaume dans la perspective de la rédaction finale du Psautier d’une opposition entre le juste et l’impie. Bernard Gosse montre que l’influence de la tradition de Sagesse du livre des Proverbes y est très présente.