Exégèse évangélique et culture littéraire humaniste : entre Luther et Bèze, l’« Abraham sacrifiant » selon Calvin

Tome 69 - 1994/3 |

Le commentaire calvinien de l’épisode du sacrifice d’Isaac est analysé par Olivier Millet à partir de l’idée littéraire qui lui est sous-jacente : « Cet épisode peut être lu comme une tragédie ». Cette exégèse calvinienne, rapprochée du commentaire biblique de Luther et la tragédie de Bèze, l’Abraham sacrifiant, témoigne d’une forte prégnance de la culture humaniste en même temps que d’une hostilité, reprise notamment de Tertullien, à l’égard des « fables païennes » véhiculées par cette culture.


Calvin polémiste

Tome 69 - 1994/3 |

Guillaume Farel et Pierre Viret ont composé des traités sur le « nicodémisme » aussi bien que Jean Calvin. L’étude conduite par Francis Higman sur les écrits des trois réformateurs montre les qualités de composition et de style de chacun, et met en valeur la place dominantes de Calvin dans le paysage apologétique de son époque.


Le paradis à Genève. Comment Calvin prêchait-il la chute aux Genevois ?

Tome 69 - 1994/3 |

Les prédications que Calvin consacre à Gn 3 sont marquées par un accent dogmatique très important. Cette dogmatique au fil du texte est catéchétique. Elle actualise constamment le texte pour le bien croire des auditeurs et propose quelques écarts intéressants avec l’Institution : la responsabilité accrue de la femme dans la Chute ou la justification de l’excommunication de la cène par l’expulsion du Paradis. Calvin souligne constamment la responsabilité de l’homme qui n’est que plus misérable d’avoir atteint, […]


La « dispute au sujet de l’être humain » de Luther, hier et aujourd’hui

Tome 69 - 1994/4 |

Après avoir présenté une nouvelle traduction des thèses « De homine » de Luther, Pierre Bühler les replace dans leur contexte historique et en dégage la structure argumentative. Une analyse de l’ouvrage d’Ebeling consacré à ces thèses permet ensuite de préciser les définitions philosophique et théologique de l’être humain. Enfin, l’impact de la dispute de Luther sur les débats actuels est concrétisé par une transcription moderne des thèses.


Luther et l’angoisse de l’enfer

Tome 69 - 1994/4 |

Si je ne trouvais Dieu en Jésus, je devrais tenir Dieu pour le diable. Zinzendorf

Pour Luther comme pour l’ensemble du monde médiéval, l’enfer est avant tout conçu comme un lieu vide de toute présence divine. Jean-Daniel Causse découvre cependant, dans l’expérience théologique de Luther, une autre compréhension de l’enfer, dont l’angoisse de Dieu est l’indice. L’enfer signifie ici non l’absence de Dieu, mais sa présence massive. Dès lors, le travail du théologien consiste à produire une distinction épistémologique […]


La raison chez Luther

Tome 69 - 1994/4 |

Bien que Hegel ait attribué à Luther une place importante dans l’histoire de la philosophie, la pensée du réformateur ne compte pas encore parmi les champs d’investigation privilégiés des philosophes. Beaucoup pensent en effet savoir que Luther était anti-rationaliste et, de ce fait, se détournent de lui. À tort ou à raison ?. C’est ce que Pierre E. S. Metzger s’efforce de tirer au clair.


Les rituels réformés du baptême

Tome 70 - 1995/2 |

Les croyants du XVIe siècle ont été d’abord sensibles aux changements qui leur étaient directement accessibles, donc ceux qui affectaient les rituels. Le rappel de la manière dont les baptêmes étaient célébrés avant la Réforme permet à Bernard Reymond de présenter les nouveautés qu’elle a introduites : déplacement ou suppression des fonts baptismaux, caractère public de la célébration, engagement pédagogique des parents. Moins immédiatement perceptibles pour les contemporains, mais très significatifs d’une forte théologie de l’Alliance : le […]


Pédobaptisme. Le débat au XVIe siècle

Tome 70 - 1995/2 |

Faut-il ou non baptiser les bébés ? André Gounelle décrit de manière typologique les arguments avancés par les écrits symboliques des diverses branches du protestantisme (luthéranisme, courant réformé, anabaptisme) et dégage, en conclusion, les structures sous-jacentes à ce débat.


Le baptême aux temps patristiques : le cas de la tradition apostolique

Tome 70 - 1995/2 |

À travers une analyse des paragraphes 15-21 de la Tradition Apostolique, Rémi Gounelle tente de cerner la pratique baptismale d’une communauté du début du IIIe siècle, en insistant particulièrement sur ce que ces rites révèlent de son rapport au monde, avant d’en tirer quelques questions sur le sens et la cohérence de la pratique actuelle de certaines Églises réformées.

Ce texte est la version légèrement remaniée d’une communication présentée le 25 mai 1994 lors d’une journée théologique […]


Le baptême chrétien dans le Nouveau Testament : éléments de réflexion

Tome 70 - 1995/2 |

L’analyse de quelques textes bibliques permet à Élian Cuvillier de s’interroger sur la signification du baptême chrétien dans le Nouveau Testament. Il constate que la réflexion sur le baptême n’y est pas centrale et que chaque auteur interprète le donné baptismal à partir de ses préoccupations spécifiques. Cependant, par-delà les différentes accentuations mises en évidence, une constante apparaît : le baptême n’est pas la réponse de l’homme à la grâce de Dieu mais il atteste l’agir de Dieu […]