Francis HIGMAN (1935-2015) a été directeur de l’Institut d’Histoire de la Réformation, Université de Genève.


De l’affaire des placards aux Nicodémites : le mouvement évangélique français sous François Ier

Tome 70 - 1995/3 |

Francis Higman montre que, pendant les années 1530-1535, la situation religieuses en France était fluctuante et que le mouvement réformiste faisait des progrès considérables. Autour de l’affaire des Placards (octobre 1534), on peut identifier, à côté des catholiques « traditionalistes » (la Faculté de théologie de Paris) et des Réformateurs de la Suisse romande, intransigeants, des catholiques et des réformateurs prêts au dialogue, partisans d’une réforme profonde de l’Église gallicane et d’une réunification avec la « réforme douce […]