Jacqueline ASSAËL est professeur de langue et de littérature grecques à l’université Nice Sophia Antipolis, et membre du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature (CTEL).


Capture d’écran 2016-09-06 à 15.16.02

La « grâce seconde » procurée par Paul aux Corinthiens (2 Co 1, 15)

Tome 89 - 2014/1 |

En 2 Co 1, 15, Paul justifie un projet de voyage auprès des Corinthiens par sa volonté de leur procurer une « deuxième grâce ». L’expression correspondante en grec, δευτέραν χάριν, n’est pas explicitée à l’intérieur du verset et elle est apparue comme problématique dans la tradition exégétique. Plusieurs hypothèses interprétatives ont été proposées, selon lesquelles il pourrait s’agir notamment d’une grâce due à la présence effective de Paul succédant à la joie suscitée par la réception de sa lettre ; ou bien le […]


2009:2

« Ayez créance de Dieu » (Marc 11. 22)

Tome 84 - 2009/2 |

À propos des expressions « pistis de Dieu » ou « pistis de Jésus », en Marc 11, 22 ou dans les textes pauliniens, Jacqueline Assaël montre que la traduction du mot grec par le substantif français « créance », pris dans toutes ses acceptions, permet de respecter la structure de la phrase grecque et suggère, en quelque sorte, la matérialité de l’objet de confiance produit par Dieu comme fondement de la foi à travers les paroles de promesse ou la crucifixion du Christ.


2011:4

Visages du Réveil à travers le Journal de mission du pasteur François David Delétra

Tome 86 - 2011/4 |

Le Journal de mission du pasteur François David Delétra, récemment édité par Alain Arnoux, révèle un personnage contrasté, à la fois attiré par le rationalisme des Lumières et porté vers les débordements d’une émotion fervente. Jacqueline Assaël montre que ce Journal reflète ainsi toute la complexité du phénomène du Réveil dont les tendances rivales se contaminent plus ou moins dans la première moitié du XIXe siècle.


ETR_0911_L204

La mort au pluriel ou la mort dans l’âme Sur le pluriel de thanatos en 2 Co 1,10 dans le papyrus 46 et les manuscrits en minuscule

Tome 91 - 2016/1 |

Le texte de 2 Co 1,10 comporte dans le plus ancien témoin, le papyrus 46, mais aussi dans certains manuscrits en minuscule et dans les interprétations d’Origène ou de Jean Chrysostome, une leçon selon laquelle Dieu a tiré Paul et ses compagnons apôtres de plusieurs morts (èk tèlikoutôn thanatôn). L’expression a surpris et le texte se trouve simplifié dans la plupart des éditions actuelles où il est question d’une mort unique. Selon Jacqueline Assaël, le contexte montre en […]