Philippe de ROBERT a été professeur d’Ancien Testament à la Faculté de théologie protestante de l’université Marc-Bloch de Strasbourg


numero

Perception de la nature et confession du créateur selon la Bible hébraïque

Tome 65 - 1990/1 |

À Edmond Jacob pour son quatre-vingtième anniversaire.

Quelle est la vision biblique de la nature ? Après avoir rappelé les termes du débat sur la place de la création dans l’Ancien Testament par rapport à l’histoire du salut, Philippe de Robert cherche à montrer que la confession du Dieu créateur ne va pas sans une perception spécifique de la nature qui apporte une dimension supplémentaire à l’œuvre du salut.


L’avenir d’un oracle. Citations et relectures bibliques de 2 Samuel 7

Tome 73 - 1998/4 |

Dans le cadre d’une réflexion collective sur les citations bibliques, Philippe de Robert examine les reprises de l’oracle de Nathan sur le Temple et la dynastie davidique, dans la littérature historique, lyrique et prophétique de l’Ancien Testament, à Qumran et dans le Nouveau Testament. Les divers aspects de la réception de ce texte révèlent sa fécondité et son rôle particulier dans l’articulation des deux testaments.


Le trésor et le champ

Tome 77 - 2002/4 |

Sous une forme quelque peu parabolique, Philippe De Robert rappelle combien les développements de l’exégèse et de la science comparée des religions ont rendu problématique la formulation d’un message central de la Bible, qui pourrait être considéré comme le contenu spécifique de la tradition chrétienne par-delà ses divers conditionnements culturels. Cette quête est-elle illusoire ? Que pourrait signifier le renoncement à toute originalité démontrable de la Bible, issue de la culture antique et livrée à la culture moderne […]