Daniel GERBER est professeur d’exégèse de Nouveau Testament à la Faculté de théologie protestante de l’Université des Sciences humaines de Strasbourg, membre de l’Équipe de Recherches en Exégèse Biblique (EREB) et de l’École doctorale de Théologie et de Sciences Religieuses (E.D. 270).


Luc 1/5-25 : la poursuite d’un récit qui s’achève

Tome 72 - 1997/4 |

À quelles fins Luc a-t-il ouvert son récit par l’annonce de la naissance d’un fils à Zacharie ? L’importance du commencement n’invite-t-elle pas à porter une attention particulière au premier épisode rapporté pour y déceler les intentions de l’auteur ? La lecture attentive de Luc 1/5-25 que propose Daniel Gerber laisse apparaître combien cette première scène du troisième Évangile pose déjà les marques à la fois de la continuité et de la rupture avec l’Ancien Testament.