Michel DESPLAND (1936-2018) a été professeur émérite en sciences des religions à l’Université Concordia de Montréal.


numero

Écrire les paroles de vie : le désir et le travail de Gérard de Nerval

Tome 64 - 1989/4 |

Voué à une religiosité diffuse, hanté par la folie, Nerval cherche à faire le tri entre les mythologies qu’il trouve déjà faites, et celles que sa rêverie lui dicte. Le travail de son écriture atteste le désir de se mettre en rapport avec la vérité – et d’amener le lecteur à trouver (ou retrouver) les différentes dimensions de la réconciliation qui est au cœur de la réalité religieuse.


Le mythe

Tome 65 - 1990/3 |

La notion de mythe et ses nombreuses notions connexes ont été d’usage constant en théologie et en exégèse au cours des dernières décennies. Et pourtant, à part l’échange polémique entre Bultmann et Jaspers (1953-1954) et le colloque Castelli (Aubier, 1973), est-il possible de nommer des débats sérieux confrontant les diverses notions de mythe qui se déploient dans des œuvres théologiques (ou philosophiques) pour examiner si elles sont adéquates ? Cette interrogation signale d’emblée l’importance du travail de Strenski.


Cavernes païennes, cavernes chrétiennes

Tome 76 - 2001/3 |

Le récit de la première apparition de l’archange saint Michel prenant possession d’une caverne au Sud de l’Italie (récit conservé dans les Acta Sanctorum) nous montre les chrétiens n’osant pénétrer dans l’espace obscur (dont on sait maintenant qu’il abritait un sanctuaire de Mithra). Le contraste est vif avec les récits de héros païens qui pénètrent sans crainte dans les grottes. Le même contraste se retrouve dans l’analyse des textes portant sur des cavernes purement littéraires : le sage […]


L’évêque, le lièvre et le chien

Tome 77 - 2002/3 |

Michel Despland examine les passages des Confessions où Augustin mentionne son corps et réfléchit sur le rôle des sens. On y trouve la clé d’une nouvelle compréhension de la condition corporelle mise en avant par l’évêque d¹Hippone. Au dualisme corps/âme, haut/bas, commence à se substituer une tension entre la sensation, toujours présente, et la mémoire qui rumine sur le vécu. On y montre que la métaphore joue un rôle crucial dans l’élaboration de son identité et la mise […]


Autobiographie et adhésion. Sur deux récits de Conrad

Tome 79 - 2004/4 |

Michel Despland examine ici deux récits autobiographiques que le romancier Conrad attribue à deux de ses personnages fictifs. Cet article fait écho à celui sur l’autobiographie de saint Augustin, « L’évêque, le lièvre et le chien » (ETR 2002-3). Malgré d’importantes différences – Conrad est athée et il écrit des fictions -, des ressemblances peuvent être observées. Les deux œuvres sont des récits de passage, sinon de conversion. Les protagonistes (et les lecteurs) finissent avec des gains cognitifs significatifs, plus de sagesse […]