numero

Les rédactions liées à la mention du sabbat dans le Deutéronome et dans le livre d’Esaïe

Tome 70 - 1995/4 |

Dans le Deutéronome, le sabbat n’est mentionné qu’en Dt 5/12, 14 et 15, un passage qui présente de nombreux points communs avec Ex 20/8-11. En Dt 5/12, la mention « comme te l’a commandé YHWH, ton Dieu » souligne que le début du verset renvoie à Ex 20/8, même si le « Tu observeras », plus deutéronomique, a été substitué au « Tu te souviendras » qui ouvre le passage de l’Exode.


numero

Exode et vocation (Exode 3/1-12)

Tome 71 - 1996/1 |

Au cours des premiers chapitres du livre de l’Exode, le décor ainsi que les principaux acteurs du drame ont été mis en place. Les Hébreux sont asservis en Égypte, alors que Moïse vit parmi les tribus madianites. Les 12 premiers versets du chapitre 3 nous font entrer dans le vif du sujet. L’aventure de la libération d’Égypte commence véritablement ici. On y trouve en particulier la promesse divine de libération (v. 8) et l’appel adressé à Moïse, l’instrument […]


numero

L’onction de Béthanie. Essai sur la genèse du récit de Marc 14/3-9 et sa rreprise par Matthieu, Luc et Jean

Tome 72 - 1997/3 |

Le récit de l’onction de Béthanie n’est pas simplement un épisode parmi d’autres que l’évangéliste aurait trouvé dans la tradition des communautés. Toute l’œuvre de Marc a été formulée et structurée après la destruction du Temple de Jérusalem qui constitue une base de réflexion à l’usage des communautés. Ce récit est une des clés de sa structure. Chacun des récits parallèles des autres évangélistes marque une reprise du thème en fonction de l’évolution de la situation et des […]


numero

Nombres 5/11-31 et l’enfantement de la justice divine au sein de la communauté

Tome 72 - 1997/3 |

Le lecteur raisonnable rencontre avec quelque appréhension le récit d’une ordalie : tout au plus celle-ci aura-t-il à ses yeux le charme délicieusement ambigu de l’obscurantisme. Si pourtant les traditions de l’Ancien Testament continuent aujourd’hui de faire entendre leurs voix, ce peut être aussi en raison du décentrement auquel elles nous obligent. Le texte suivant est donc une fable, explique Christophe Nihan : où le plus étrange et le plus distant se révèlent encore donner sens.