numero-2016-3

Rhétorique de l’engagement et liberté évangélique

Tome 91 - 2016/3 |

Comme association fondée largement sur le bénévolat, l’Église développe une rhétorique de l’engagement. Or celui-ci est profondément transformé par l’hypermodernité, et marqué par un langage subjectiviste qui met l’accent sur la liberté de l’individu. Comment le paradoxe d’un engagement libre peut-il être éclairé par l’Évangile, sans que l’Évangile ne se résume au discours ambiant et à ses ambiguïtés ? Quelles sont les implications pour la rhétorique ecclésiale ? Christophe Singer propose de penser la dialectique des œuvres et de […]


numero-2016-3

L’insensibilité spirituelle : une figure kierkegaardienne du désengagement

Tome 91 - 2016/3 |

Renversant la problématique « foi et engagements », Guilhen Antier s’intéresse à la question du désengagement à partir de la catégorie d’insensibilité spirituelle chez Kierkegaard. Il montre comment celle-ci mobilise la subjectivité chrétienne pour la démobiliser de l’intérieur, construisant un rapport faussé à Dieu, aux autres, à soi-même et au monde. L’insensibilité spirituelle permet un éclairage en négatif de quelques catégories kierkegaardiennes fondamentales comme l’angoisse, le désespoir, le devenir et la vérité. Aborder la question de la foi du […]


numero-2016-3

De la chaire à la tribune. La parole pastorale comme geste d’engagement civique sous la Révolution française

Tome 91 - 2016/3 |

Par leurs fonctions diverses au sein des Églises, les pasteurs manifestent un engagement constant pour Dieu, matérialisé notamment par leur prédication. Durant les années 1789-1799, la question de cet engagement devient complexe du fait de la situation aléatoire du protestantisme, qui est un temps pleinement reconnu, puis de nouveau contraint à la clandestinité durant la déchristianisation engagée par la Terreur. Dans ce contexte mouvementé, quels sont les lieux et les types d’engagement des ministres de la Parole de […]


numero-2016-3

Vanité des excuses de ceux qui ont succombé souz la persécution : faiblesses humaines et engagement pour Dieu selon Gabriel Mathurin au temps de la Révocation et de l’apostasie

Tome 91 - 2016/3 |

À l’appui de l’examen d’un imprimé issu de la littérature pastorale combative diffusée depuis le Refuge huguenot, Chrystel Bernat interroge les notions antithétiques de désertion spirituelle et d’engagement pour Dieu qui s’y déploient au temps de la Révocation. Tout entier dédié à la réfutation des motifs et des stratagèmes auxquels recourent les protestants français pour justifier leur abjuration et leur duplicité confessionnelle, l’ouvrage attribué à Gabriel Mathurin offre d’évaluer les principes qui président à la défense de […]


numero-2016-3

Engagement, réciprocité et Écritures. Réflexions sur l’herméneutique de l’alliance dans l’Ancien Testament

Tome 91 - 2016/3 |

Dany Nocquet propose d’évaluer comment l’Ancien Testament a rendu compte de l’engagement divin à l’égard d’Israël. Pour l’Israël de la période exilique et postexilique (vieive siècle av. J.-C.), cet engagement se manifeste surtout par le don d’une parole qui devient livre. C’est là ce qui fait l’une des singularités les plus remarquables de la Bible hébraïque et de l’Israël ancien. Pour répondre à l’initiative divine, les textes de l’Ancien Testament déploient […]


numero-2016-3

Engagement et défaut d’engagement : allégeance, preuve, évitement (Avant-propos)

Tome 91 - 2016/3 |

L’optique est d’explorer, à l’aune d’une spécificité protestante, en l’occurrence le principe majeur du sola gratia, l’articulation entre foi et engagements dans ses déclinaisons narratives et exégétiques, ses résonances discursives et spirituelles, ses prolongements éthiques et ses reconfigurations politiques. C’est ici l’une des raisons du pluriel de l’intitulé, qui fait cas d’engagements nécessairement polymorphes. Sans que ce nœud théologique du sola gratia ne constitue un critère exclusif, c’est bien la compréhension de l’engagement, tantôt par le biais de […]


2008:2

L’appel du Macédonien. Un mythe biblique fondateur de la mission ?

Tome 83 - 2008/2 |

S’il est un texte biblique que la littérature missionnaire du xixe siècle cite abondamment, c’est bien l’appel du Macédonien relaté dans le livre des Actes apôtres (16, 6-10). Figure du païen type, le Macédonien appelle les missionnaires à se rendre aussi bien dans les contrées du monde qui n’ont jamais reçu l’évangile que dans les banlieues des villes européennes qui l’ont oublié. Dans cette étude de deux cas d’appel du Macédonien, l’un venu du Lesotho, l’autre de Belleville, Jean-François  […]


2008:2

Le mythe afrikaner du « peuple élu de Dieu » ou le long treck des calvinistes sud-africains

Tome 83 - 2008/2 |

Le mythe du peuple élu de Dieu est commun à plusieurs nations chrétiennes ou juives. Par ce titre autoproclamé, elles justifient, ou ont justifié, à la fois leur existence, leur droit à être propriétaire de la terre sur laquelle elles vivent, et les actes qu’elles peuvent, ou ont pu, perpétrer à l’encontre d’autres populations vivant sur le même territoire. Les Afrikaners ont relevé de ce schéma pendant de nombreuses années avant qu’ils ne renoncent à l’apartheid et acceptent […]


2008:2

Le rôle neutralisant du mythe à l’âge confessionnel. L’exemple de Jean-Conrad Dannhauer (1603-1666)

Tome 83 - 2008/2 |

Chaque confession réclamant pour ses certitudes particulières une validité universelle, c’est surtout la concurrence des convictions qui, à l’époque moderne, apparaît comme générale et commune. Dans cette compétition globale, les tentatives de recourir au mythe pour rendre plausible par une narration contingente une vérité supra-individuelle s’avèrent à long terme illusoires. Daniel Bolliger en trouve un exemple éclairant dans l’utilisation du mythe d’Œdipe par le luthérien strasbourgeois Jean-Conrad Dannhauer (1603-1666) : loin de renforcer la validité des convictions confessionnelles, l’incantation […]


2008:2

« Bible, mythe et théologie » (Présentation)

Tome 83 - 2008/2 |

Les trois articles qui suivent sont issus d’un cours public donné à l’automne 2006 à la Faculté de théologie protestante de Montpellier sur le thème « Bible, mythe et Théologie ». Les autres contributions à ce cours ont été publiées sous la direction d’Elian Cuvillier et de Jean-Daniel Causse dans Mythes grecs, mythes bibliques, l’humain face à ses dieux (Paris, Cerf, coll. « Lire la Bible », 2007).