Un mot d’adieu

Tome 92 - 2017/3 |

Juger le travail du spécialiste de la Bible dépasserait mes compétences ; et s’y essayer immédiatement après son décès, avant que les voix de ceux dont c’est le métier ne se soient fait entendre, serait totalement irrecevable. Si je prends néanmoins immédiatement la parole, c’est pour ne laisser surgir aucun doute que, dans les cercles juifs, on doit considérer comme un devoir d’honorer avec gratitude…


Un mot d’adieu par Hermann Cohen

Tome 92 - 2017/3 |

La nécrologie consacrée par Hermann Cohen à son ami Julius Wellhausen, décédé le 7 janvier 1918 à Göttingen, est l’un des tout derniers textes du philosophe juif (Cohen mourut le 4 avril 1918 à Berlin). Il est en premier lieu un témoignage personnel sur les relations qui liaient Hermann Cohen avec le professeur de langues sémitiques et le spécialiste déjà mondialement connu de l’Ancien Testament. Mais…

Traduction de l’allemand, présentation et notes de Jean-Marc Tétaz


Le protestantisme libéral de l’Empire wilhelminien : un antijudaïsme théologique ?

Tome 92 - 2017/3 |

Après avoir explicité les termes du débat, Jean-Marc Tétaz analyse la façon dont trois représentants du protestantisme libéral allemand présentent le judaïsme du Second Temple : Emil Schürer, Julius Wellhausen et Wilhelm Bousset. Dans le cadre de l’historisme, c’est en effet par le biais de l’exposé historique que se traitent les questions normatives et axiologiques. L’étude de ces trois auteurs permet ainsi de préciser en quel sens on peut parler d’un antijudaïsme théologique dans le cas du protestantisme […]


Le problème de l’antijudaïsme en exégèse du Nouveau Testament à l’exemple d’Adolf von Harnack

Tome 92 - 2017/3 |

L’ouvrage L’Essence du christianisme d’Harnack soulève le problème de l’antijudaïsme en exégèse. Pour aborder correctement ce problème, Jean Zumstein appelle à ne pas succomber au piège de l’anachronisme, et se propose à la fois de définir précisément la notion d’antijudaïsme et d’indiquer les raisons qui ont mené Harnack à commettre cette tragique erreur de jugement. Mais simultanément, il convient d’identifier la question fondamentale qui est à l’origine de la séparation entre judaïsme et christianisme, en […]


Jésus dans le monde juif de son temps. Réflexions autour de L’Essence du christianisme d’Adolf von Harnack

Tome 92 - 2017/3 |

Dan Jaffé analyse ici le célèbre ouvrage L’Essence du christianisme écrit, voilà plus d’un siècle, par Adolf von Harnack. Son objectif est de faire ressortir les aspects les plus cruciaux développés par l’auteur et de comprendre les intentions et les principales lignes idéologiques d’Harnack. Ce livre qui a marqué son époque, voire les suivantes, est coloré d’un antisémitisme enveloppé d’évidentes notions théologiques. Il fait état d’une approche qui influença le monde germanique et le […]


Avant-propos. Christianisme et modernité

Tome 92 - 2017/3 |

Le dossier que l’on ouvre ici fait suite à une soirée de débat organisée le 26 septembre 2016 à l’Espace culturel des Terreaux à Lausanne, à l’occasion de la nouvelle édition et de la nouvelle traduction française du célèbre texte qu’Adolf von Harnack a consacré à L’Essence du christianisme, une édition que précède une longue introduction historique et systématique de Jean-Marc Tétaz.En fin d’ouvrage, on y trouve aussi trois réactions : deux sont contemporaines de l’auteur, à savoir […]


La nouvelle Jérusalem entre imagination et imaginaire : Ricœur avec Lacan ?

Tome 92 - 2017/2 |

À partir d’un éclairage croisé des notions d’imaginaire chez Lacan et d’imagination chez Ricœur, Guilhen Antier propose d’interpréter la figure biblique de la nouvelle Jérusalem comme symbole d’un eschaton – d’une réalité ultime – qui se dérobe au pouvoir du langage et de l’image. Paradoxalement, ce dérobement permet de déployer le pouvoir créateur du langage et de l’image, ouvrant au cœur du monde un espace pour l’advenue d’autre chose que ce qu’il y […]


Critique de la fin promise. Esquisse d’une herméneutique processionnelle du sujet avec Ricœur

Tome 92 - 2017/2 |

David-Le-Duc Tiaha propose une nouvelle caractérisation du tournant eschatologique de la phénoménologie herméneutique distincte du tournant théologique de la phénoménologie française de D. Janicaud. L’herméneutique du Ricœur de 1965 est un cas de figure parmi d’autres de l’eschatologie devenue une « structure philosophique ». La question de l’archè, du télos et de l’eschaton ne saurait être abordée directement comme une doctrine philosophique, mais comme l’exploration des directions de sens de la vie par lesquelles […]


Mal et finitude. Dialogue avec Ricœur et Lévinas

Tome 92 - 2017/2 |

Selon Emmanuel Falque la question du mal ne se pose plus aujourd’hui « après Auschwitz », mais « après l’après d’Auschwitz ». Fort de cette conviction, ce texte tente d’atteindre les racines métaphysiques du mal en ne le réduisant ni à sa valeur morale (opposition au bien) ni à sa dimension théologique (le péché). Ne se satisfaisant plus de rapporter le mal à la « faillibilité » (Ricœur), l’auteur s’efforce de la lier à la finitude, en le rapportant cette fois […]


Le tournant eschatologique de la phénoménologie herméneutique (Avant-propos)

Tome 92 - 2017/2 | ,

Le thème de l’eschatologie, qui traite la question des fins dernières, connaît depuis la première décade du xxie siècle une influence qui déborde le cadre strict de l’herméneutique biblique et de la théologie. Ce regain d’intérêt pour la question de la fin des temps et du monde serait un symptôme de la société actuelle exposée à ce que François Hartog appelle l’évidence d’un présent omniprésent devenu horizon sans futur et sans passé, ou « présentisme »…