Christophe NIHAN est professeur associé, chaire de Bible hébraïque, à la Faculté de théologie et des sciences des religions, Université de Lausanne.


numero

Nombres 5/11-31 et l’enfantement de la justice divine au sein de la communauté

Tome 72 - 1997/3 |

Le lecteur raisonnable rencontre avec quelque appréhension le récit d’une ordalie : tout au plus celle-ci aura-t-il à ses yeux le charme délicieusement ambigu de l’obscurantisme. Si pourtant les traditions de l’Ancien Testament continuent aujourd’hui de faire entendre leurs voix, ce peut être aussi en raison du décentrement auquel elles nous obligent. Le texte suivant est donc une fable, explique Christophe Nihan : où le plus étrange et le plus distant se révèlent encore donner sens.


Une source commune aux récits de Rois et Chroniques ? À propos d’un ouvrage récent d’ A. G. Auld

Tome 74 - 1999/3 |

La recherche vétérotestamentaire connaît aujourd’hui des remises en question tout à fait remarquables : même ses consensus les mieux établis ne sont désormais plus à l’abri des critiques. À cet égard, un ouvrage récent d’ A. Graeme Auld, Kings Without Privilege. David and Moses in the Story of the Bible’s Kings, Edinburgh : T & T Clark, 1994, mérite une mention toute particulière puisqu’il conteste un acquis vieux de près de deux siècles, et qui concerne la relation […]