Daniel MARGUERAT est professeur honoraire de Nouveau Testament de l’université de Lausanne.


L’apôtre, mère et père de la communauté (1 Thessaloniciens 2/1-12)

Tome 75 - 2000/3 |

La correspondance paulinienne réserve, dans ses passages oubliés, quelques surprises propres à nous faire réviser une image figée de Paul. Ainsi 1 Th 2/1-12, où l’apôtre présente son investissement dans la mission sous la double figure de la mère et du père. Daniel Marguerat montre que le vocabulaire affectif afflue dans ce texte où Paul appelle les chrétiens de Thessalonique à identifier dans leur histoire personnelle les traces de la puissance de l’évangile. Conscience collective de l’apostolat et […]


Mon parcours d’exégète. Essai d’autobiographie

Tome 85 - 2010/1 |

À l’occasion de son départ à la retraite, Daniel Marguerat livre le regard qu’il pose sur son parcours d’exégète. Cette autobiographie intellectuelle part de sa formation initiale à l’analyse historico-critique et identifie les chocs successifs qui ont déplacé sa pratique exégétique. On apprend ainsi comment la découverte de la sémiotique (un « éblouissement ») et de la psychosociologie (après mai 68) ont façonné une démarche exégétique qui, sans jamais abandonner le rapport à l’histoire, s’est ouverte à la narratologie. En […]


Luc-Actes et la naissance du Dieu universel

Tome 87 - 2012/1 |

On sait que le livre des Actes des apôtres raconte l’essor du premier christianisme dans le monde gréco-romain. De Jérusalem à Rome, il déploie une géographie où transparaît le Dieu universel. Mais comment se construit cette mondialisation du Dieu de Jésus ? De quelles racines, de quelles impulsions, de quels refus se nourrit-elle ?Recourant aux outils de la narratologie, Daniel Marguerat et Emmanuelle Steffek cherchent l’intrigue qui conduit à l’offre universelle de la Parole. On verra comment Luc, sans jamais […]


ETR_0901_L204

Le silence sur la mort de Paul dans les Actes des apôtres

Tome 90 - 2015/1 |

Daniel Marguerat explore le mystère de la fin du livre des Actes. Pourquoi Luc n’a-t-il pas raconté la mort de son héros, Paul, alors que des passages du récit laissent pressentir une fin dramatique ? L’enquête est à la fois historique, littéraire et théologique. Historique : il semble bien que Luc n’ait pas voulu rapporter les circonstances troubles du martyre de Paul. Littéraire : achever un récit en omettant de raconter ce qu’il annonce est une technique antique de suspension narrative. […]