Bernard HORT est professeur de théologie systématique à la Faculté universitaire de théologie protestante de Bruxelles.


numero

Le démonique chez Paul Tillich : un concept multidimensionnel

Tome 70 - 1995/4 |

Bernard Hort montre qu’il est fascinant d’observer comment, à travers sa façon de définir et d’employer le concept de démonique, le Paul Tillich de l’époque de Weimar touche à de multiples domaines importants (théologie, philosophie, sciences des religions, politique, psychanalyse, etc) et parvient à les articuler sans jamais pourtant les réunir dans une gnose.


Quelle interprétation théologique de la psychanalyse ?

Tome 74 - 1999/2 |

L’exploitation théologique de la psychanalyse a été, récemment, le fait d’auteurs féconds et motivants – tant protestants que catholiques. Bernard Hort tente d’en clarifier les présupposés et les enjeux à l’aide de trois exemples ici considérés comme « classiques ». Puis il défend la thèse que, si ce courant se trouve bien à l’origine d’importants déplacements théologiques, notamment dans le domaine de l’hamartiologie, il demeure parfois ambivalent au regard du projet freudien.


Relire Fukuyama. De la dialectique du Thymos à la théorie du Démonique

Tome 75 - 2000/4 |

Contrairement à ce qu’ont souvent suggéré les critiques de son étude de 1992 sur La Fin de l’Histoire et le Dernier Homme, Francis Fukuyama sait parfaitement que la version idyllique de la mondialisation est fortement contredite par la violence, la xénophobie et l’injustice, et qu’un long parcours à l’intérieur même du nouveau modèle historique demeure nécessaire. Il n’en reste pas moins que sa perspective pourrait encore être approfondie dans un sens moins organiciste et moins déterministe. Bernard Hort […]