Francis GUIBAL est professeur émérite de philosophie de l’Université de Strasbourg.


ETR_0922_L204

Entre critique et conviction. Le chemin de pensée de Paul Ricœur

Tome 92 - 2017/2 |

Dans cet article, Francis Guibal souligne que, tenant les détours par le dehors pour la voie la plus courte de soi à soi, Ricœur ne s’est résolu que tardivement à poser explicitement la question du rapport entre sa philosophie anthropologique sans fondement absolu et sa foi biblique sans prétention spéculative. Sans jamais se confondre, probité critique et convictions existentielles se révèlent alors susceptibles de se provoquer et de se renforcer dans une cohérence herméneutique toujours relancée.


2006:1

Le Christianisme en partage. Approches philosophiques

Tome 81 - 2006/1 |

Jusque dans ses ambiguïtés, la mondialisation offre un espace de partage renouvelé tant aux interrogations de la raison qu’aux convictions des religions. C’est dans ce cadre que Francis Guibal examine le phénomène chrétien et la tension qu’il recèle entre le passage de Jésus et la proclamation du Christ. Esquissant une confrontation entre les élaborations croyantes de la théologie ou des théologies et les répétitions questionnantes de la philosophie ou des philosophies, il entend témoigner de la fécondité encore à […]


2007:3

Un étrange amour. Sur le « style » philosophique de Jacques Derrida

Tome 82 - 2007/3 |

« Amour sans jalousie, qui laisserait être l’autre… »
Sauf le nom

En hommage au penseur secret de l’écriture, Francis Guibal suit Jacques Derrida dans sa manière de nous ouvrir aux apories sans cesse renaissantes, sans cesse relancées, de la parole et du corps, de l’hospitalité et de la responsabilité, de la vie et de la mort. Un geste philosophique se laisse partout deviner : celui d’un amour ouvert inconditionnellement à toutes les venues, qui ne déconstruit les souverainetés […]


ETR_0874_L204

« Veilleur où en est la nuit ? » (Es 21, 11). Inquiétudes humaines et vigilance spirituelle

Tome 87 - 2012/4 |

Francis Guibal se demande si les perplexités interrogatives qui agitent notre monde ne gagneraient pas à mieux actualiser les ressources signifiantes de nos provenances traditionnelles. Les Écritures bibliques, notamment, ne témoignent-elles pas de l’écoute d’une parole capable de projeter sa lumière sur les routes humaines ? Encore faut-il qu’elles soient (re)lues en fidélité spirituelle plus que dogmatique, ouverte à des fulgurations – mystiques, éthiques ou poétiques – qui ne peuvent d’ailleurs contribuer à éclairer l’obscur de nos existences qu’en […]