Guglielmo FORNI ROSA est professeur émérite de philosophie morale et d’anthropologie philosophique à l’université de Bologne. Cet article a été traduit de l’italien par Brigitte Pasquet Gotti.


ETR_0904_L204

Karl Barth : du Rousseau romantique à la théologie libérale

Tome 90 - 2015/4 |

Formé à l’école de la théologie libérale, Karl Barth, qui a été élève de Harnack, sait que les formules de réduction (de l’étranger au familier, de l’inconnu au connu, du divin à l’humain) peuvent être multiples, à la fois éthiques, historiques, psychologiques. Guglielmo Forni Rosa rappelle certains aspects de la position significative d’Harnack pour la compréhension de Rousseau. Barth perçoit bien que la référence à la nature à travers la raison ou la conscience crée un individu autonome, libre […]


ETR_0904_L204

Le christianisme au tournant : Rousseau penseur de la religion (Avant-propos)

Tome 90 - 2015/4 |

Dans ses mémoires de jeunesse, L’avenir de la science – pensées de 1848, Ernest Renan pose cette question décisive à propos de la religion : la théologie et le sacerdoce, remarque-t-il, devraient disparaître à l’âge moderne, qui est l’âge de la critique et de la science, et pourtant « ils restent une spécialité entre beaucoup d’autres. Contradiction ; car comment faire une spécialité de ce qui n’est quelque chose qu’à la condition d’être tout ? » ( L’avenir de la sciences – pensées […]