Sylvain Camilleri est maître de conférences à l’université catholique de Louvain ; membre du Centre d’études phénoménologiques.


2006:3

Les grandes lignes d’une contribution de la phénoménologie à la réforme en islam

Tome 81 - 2006/3 |

La phénoménologie est une discipline qui a souvent fécondé la théologie au siècle dernier. Les deux traditions du christianisme en ont pris toute la mesure. À travers les travaux de Bultmann partiellement inspirés de la philosophie de Heidegger pour le protestantisme, et sous la forme de divers essais assez innovants et libérateurs pour le catholicisme (par exemple Karl Rahner). On n’a que très rarement pensé à examiner l’islam sous l’angle de cette science philosophique. En esquissant les grandes […]


ETR_0874_L204

L’être et le bien. Relecture phénoménologique (Yves Meessen). Être en danger (Jean-Yves Lacoste)

Tome 87 - 2012/4 |

  • Yves MEESSEN, L’être et le bien. Relecture phénoménologique. Préface de Jean-Yves LACOSTE, Paris, Cerf, 2011. 21,5 cm. 239 p. ISBN 978-2-204-09502-0. € 25.
  • Jean-Yves LACOSTE, Être en danger, Paris, Cerf, coll. « Passages », 2011. 23,5 cm. 374 p. ISBN 978-2-204-09421-4. € 35.

 


CVS 2016:2

Le jeune Heidegger « à l’école du christianisme »

Tome 91 - 2016/2 |

Sylvain Camilleri  propose de montrer comment, bien avant la publication en 1927 de son maître-ouvrage Être et temps, le jeune Martin Heidegger a essayé de mettre sa philosophie « à l’école du christianisme ». Il fait ici référence à sa manière d’en appeler implicitement ou explicitement à Søren Kierkegaard afin d’existentialiser sa pensée, au sens bien précis de l’inscrire dans une certaine dialectique du fini et de l’infini, c’est-à-dire de l’être – que je suis […]