Utopie et pluralité des mondes : l’espace imaginaire comme lieu théologique à l’âge classique

La théologie traditionnelle avait structuré l’espace dans lequel l’homme vivait, pensait et rêvait. Mais elle fut progressivement dépossédée du monopole qu’elle s’était accordé dans ce domaine. Les récits de fiction, les mondes idéaux, les voyages cosmiques permirent de quitter l’orbite d’un espace théologique « chrétien ». Hubert Bost montre comment ils investirent en douceur ce lieu et engendrèrent à leur tour toute une réflexion physique et métaphysique qui relançait les questions religieuses classiques.

Communication au colloque des Facultés latines de théologie protestante sur La théologie à l’épreuve de l’espace, (Lausanne – Crêt-Bérard, 20-23 septembre 1993).

p. 1-13

Auteur

BOST Hubert
Hubert BOST a enseigné l’histoire de la théologie à l’IPT, Faculté de Montpellier de 1986 à 2003. Il est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (chaire « Protestantismes et culture dans l’Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècles ») et depuis novembre 2013 Président de l'EPHE.