Le clos et l’ouvert. Ricoeur et le néokantisme de l’ « école de Paris »

Rappelant l’engagement du néokantisme allemand et français en faveur d’une conception ouverte du symbolique, Olivier Abel montre que l’ancrage du jeune Ricoeur dans cette tradition, notamment à la Faculté de théologie protestante de Paris, explique en partie sa résistance à l’herméneutique heideggerienne. Dans le même temps, il souligne combien le paradigme critique du passage du clos à l’ouvert a été ensuite radicalement ébranlé, tant par Lévi-Strauss et Derrida que par Ricoeur lui-même.

In this paper, Olivier Abel first recalls how both German and French Neo-Kantism are committed in favour of an open conception of symbolism ; then he shows how the fact that the early Ricoeur is rooted in this tradition – especially in his teaching orientation at the Faculté de théologie protestante de Paris – partly explains his opposition to Heidegger’s hermeneutics. Meanwhile he underlines how strongly the critical paradigm of the passage from closeness to openness has later been radically undermined by Lévi-Strauss and Derrida as well as by Ricoeur.

Télécharger l'article gratuitement

p. 469-482

Auteur

ABEL Oliver
Olivier ABEL est un philosophe français, professeur de philosophie et d'éthique à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.