Édito

Montpellier, le 9 décembre 2019

Chers lecteurs, chers amis,

Depuis l’Assemblée générale du 20 mars 2019, ETR dispose d’un nouveau comité éditorial composé de Nicolas Cochand, Céline Rohmer, Christophe Singer et moi-même. Cette équipe, qui reflète la collaboration accrue des enseignants-chercheurs des deux Facultés composant l’Institut protestant de théologie (Paris et Montpellier), a à cœur de poursuivre la mission de la revue : être un lieu de diffusion de la pensée touchant aux domaines de la théologie et des sciences religieuses, à partir d’un enracinement dans le protestantisme mais sans exclusive aucune, de façon à contribuer au plus large débat possible sur les grandes questions humaines qui nous animent tous. Cela, avec l’esprit d’exigence intellectuelle et d’indépendance vis-à- vis des intérêts immédiats, propre à toute démarche universitaire qui se respecte.

Qu’il me soit permis d’exprimer ici ma profonde gratitude à l’endroit de Chrystel Bernat qui, après cinq années de travail inlassable au service d’ETR comme directrice de la publication, a choisi de passer la main pour se consacrer à d’autres projets. Nul doute que chacun d’entre vous se joint à moi pour lui souhaiter bonheur et réussite.

La livraison 2019, correspondant au tome 94, est en passe d’être complétée, avec il est vrai un peu de retard, vis-à-vis duquel je sollicite votre indulgence. La faillite de notre imprimeur historique survenue l’an dernier a considérablement bouleversé notre calendrier éditorial. Celui-ci a dû également intégrer, de manière ô combien imprévue, un cinquième numéro (hors-série) rassemblant les articles publiés dans ETR par notre regretté collègue Jean-Daniel Causse, dont la disparition brutale le 6 juin 2018 laisse une blessure encore vive. Paru en supplément au n° 3 du tome 94, ce volume d’hommage ne tardera pas à vous parvenir. Le n° 4, quant à lui, vous parviendra fin janvier 2020. De cette façon, la livraison 2020, correspondant au tome 95, pourra s’inscrire dans un calendrier régularisé. Soyez assurés que mon équipe et moi-même y œuvrons résolument et avec cœur.

En 2020, justement, vous aurez le plaisir de découvrir la traduction inédite en français de l’Archétélès du réformateur Ulrych Zwingli (1522), ainsi qu’un débat sur la question du canon entre les systématiciens Pierre Gisel et Hans-Christoph Askani, des contributions issues d’un colloque consacré à Georges Casalis et à la théologie politique tenu à la Faculté de Paris, le texte de la remarquable leçon de rentrée donnée à la Faculté de Montpellier par le professeur Christian Belin sur la thématique du « Dieu perdu » chez Pascal, et bien d’autres choses encore.

Plus que jamais, ETR compte sur votre fidélité dans les temps à venir. Nous ne saurons jamais vous remercier assez pour celle que vous nous avez témoignée jusque-là – sinon en continuant de vous offrir une revue de qualité.

Avec mes vœux les meilleurs pour l’année qui s’annonce.

Guilhen Antier

Directeur de la publication

Edito 2019

Edito 2018

Edito 2017

Edito 2016

Edito 2015