Jacques PONS (1931-1990), pasteur, docteur en théologie protestante, a été directeur de l’Ecole préparatoire de théologie à Montpellier.


numero

Confrontation et dialogue en Genèse 12-36

Tome 65 - 1990/1 |

Pouvait-il y avoir une fin à l’antagonisme d’Israël avec ses voisins ? Toute l’histoire, jusqu’à la destruction de Jérusalem en 587, semblait dire le contraire. Jacques Pons voit dans les traditions patriarcales en Gn 12-36, dont la rédaction est actuellement souvent située au VI siècle, une façon originale d’éclairer l’avenir d’Israël : il faut reprendre l’effort de conciliation des Patriarches au milieu de peuples moins irréductiblement hostiles qu’il n’y paraît.


Ezéchiel a-t-il été un prophète intercesseur ?

Tome 66 - 1991/1 |

Ce texte est le dernier que Jacques Pons a écrit ; il était destiné à un congrès d’Ancien Testament tenu à Leuven en septembre 1989. Jacques Pons est décédé quelques jours avant. Ce texte est à ajouter à tous ceux qu’il a écrits sur Ezéchiel et qui sont pour nous les bribes d’un commentaire qui ne paraîtra malheureusement jamais. Ezéchiel apparaît ici confronté à Dieu dans ce qui semble être la fin du ministère d’intercession chez les prophètes.