La place du corps dans le culte réformé

S’interrogeant sur les raisons pour lesquelles on observe actuellement, jusque dans le culte réformé, la demande d’une prise en compte de moyens de communication, autres que la seule communication verbale, affectant la totalité de la personne, Jean-Marc Prieur montre que le corps n’est pas absent du culte protestant où il joue même un certain rôle. Celui-ci traduit une conception particulière du culte, elle-même cohérente avec une certaine conception du salut. Il examine dans quelle mesure une plus grande intégration du corps dans le culte risque de mettre en cause la conception protestante du culte ou, au contraire, reste compatible avec elle.

p. 29-38

Auteur

PRIEUR Jean-Marc
Jean-Marc PRIEUR, pasteur de l’Église réformée de France, a été professeur d'histoire du christianisme ancien à l'Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier, puis à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg.