La foi du soupçon

Les thèmes du mal, du désespoir, du labyrinthe, ont hanté l’œuvre de Friedrich Dürrenmatt, récemment disparu. Dans l’un de ses romans, d’une surprenante actualité, l’écrivain suisse démasquait la possible perversité de l’espérance. Analysant cette œuvre, Laurent Schlumberger propose de considérer le soupçon non pas comme une attitude opposée à la foi chrétienne, mais, au contraire, en profond accord avec elle.

« L’espérance présuppose l’enfer et le provoque ». Friedrich Dürrenmatt, Val Pagaille.

p. 525-540

Auteur

SCHLUMBERGER Laurent
Laurent SCHLUMBERGER est pasteur de l'Église protestante unie de France. Président du conseil national de l'Église réformée de France, il conduit le processus d'union de l’Église réformée de France et l'Église évangélique luthérienne de France en 2013, sous le nom d'Église protestante unie de France