Inconscient, langage et symbolisme chez Henri Bois. II. Symbolisme et phénoménisme

Dans ce second volet d’une étude consacrée à Henri Bois répartie dans deux numéros successifs de la revue, Mino Randriamanantena donne un aperçu du symbolisme tel qu’il fonctionne chez le théologien montalbanais. Il en propose une comparaison rapide avec le symbolisme du kantien Auguste Sabatier. Une définition des idées, différente de celle de Kant, conduit à une définition différente des symboles, plus universelle. Pour Bois, tout est langage, en ce sens que tout est phénomène ou représentation de phénomène. Les croyances et la théologie sont moins les symboles du transcendant que la traduction de la connaissance de phénomènes religieux. Face au symbolisme kantien de Sabatier, Bois propose un symbolisme phénoméniste. En théologie, celui-ci prend la forme d’un psychomorphisme.

Phrase : Le symbolisme d’Henri Bois englobe tout symbole, scientifique ou métaphysique : tout est symbole car tout est phénomène.

Mots clés : symbolisme, phénomènes religieux, analogie, schématisme, langage, idée, théologie, croyances, Emmanuel Kant, Auguste Sabatier, épistémologie, connaissance

 

 

Subconscious, language and symbolism in Henri Bois. II. Symbolism and phenomenism

This article gives an overview of the symbolism in Henri Bois. It proposes a rapid comparison with the symbolism of the Kantian Auguste Sabatier. A definition of ideas, different to Kant’s, leads to a different definition of symbols, more universal. For Bois, everything is language, meaning everything is phenomenon or representation of phenomenon. Beliefs and theology are less the symbols of the transcendent than the translation of knowledge of religious phenomena. In the face of Sabatier’s Kantian symbolism, Bois proposes phenomenistic symbolism. In theology, it takes the form of psychomorphism.

 

p. 367-381

Auteur

RANDRIAMANANTENA Mino
Mino RANDRIAMANANTENA est titulaire d’un doctorat « double sceau » de l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier, et de l’université Paul-Valéry Montpellier 3, pasteur de l’Église protestante unie de France à Toulouse.