« Ceux qui font tomber la barrière de couleur au pays de l’apartheid ». Le pasteur Georges Mabille et les prémices de la ségrégation raciale d’État en Afrique du Sud

Cet article examine l’Afrique du Sud pendant les premières années de l’apartheid au travers du regard de George Mabille, pasteur-missionnaire de la Société des missions évangéliques de Paris, en poste à Johannesburg de 1946 à 1957 auprès de la communauté des mineurs sotho, une extension de la mission protestante française au Lesotho. Georges Mabille a combattu la ségrégation raciale en Afrique du Sud avec d’autres hommes d’Églises anglophones, alors que le système d’apartheid en était à ses balbutiements, période souvent négligée par les chercheurs. Gilles Teulié s’appuie sur le concept de microhistoire telle que l’a définie Carlo Ginzburg, ainsi que, en ce qui concerne le corpus, sur les archives de Georges Mabille conservées au Défap et les témoignages de personnes l’ayant bien connu. Il rend compte de la façon dont la résistance à l’apartheid a été initiée sur place, sous quelles formes, dans quel contexte et pour quelles conséquences.

“Those who break the colour barrier in the country of apartheid.” Pastor Georges Mabille and the beginning of state-imposed racial segregation in South Africa

This article examines the first years of the apartheid era in South Africa through the eyes of George Mabille, a French protestant missionary from the Paris Evangelical Missionary Society, stationed in Johannesburg amongst the Sotho miners, an extension of the French Mission in Lesotho, from 1946 to 1957. He fought segregation in South Africa along with fellow anglophone clergymen, when the apartheid regime was in its early stages, period which is often neglected by researchers who study apartheid. This study is based on the concept of micro-history as defined by Carlo Ginzburg, and as far as the corpus is concerned on archival material from George Mabille held by the Défap (Département évangélique français d’action apostolique) in Paris, as well as testimonies given by people who knew him well, in order to account for how resistance to apartheid was initiated within the country, which forms it took, in which context and what the consequences were.

Acheter l'article

p. 535-564

Auteur

TEULIÉ Gilles
Gilles TEULIÉ est professeur des Universités en civilisation britannique et du Commonwealth à Aix-Marseille Université.