Edito

13 décembre 2015

Chers lecteurs,

Cette année, la revue a procédé à l’introduction de nouvelles rubriques visant à valoriser, en des formats variés, l’actualité de la recherche et les travaux novateurs en matière de sciences religieuses (Positions de thèse, Dossiers, Notules et péricopes, Numéro thématique). De même, ETR tient à favoriser la traduction d’articles de spécialistes de renommée internationale dans la perspective de donner accès à des travaux jusqu’ici inédits en français : ceux, en 2015, de l’historien allemand Thomas Kaufmann et du philosophe américain John D. Caputo.

Les articles (varia), qui demeurent l’âme de la revue, s’articulent désormais aux positions de thèse qui signalent les recherches les plus récentes des docteurs de l’Institut de théologie et des institutions partenaires. Les notules et péricopes offrent à l’attention des lecteurs un éclairage sur des versets bibliques ou des thèmes restreints à l’appui d’articles brefs, tandis que les dossiers servent l’approche plurielle d’une question en un format intermédiaire, distinct du numéro thématique, dédié à une réflexion de fond plus fortement structurée et davantage étayée. À chacun de choisir et d’alterner les formats, en fonction des centres d’intérêt immédiats et des curiosités ponctuelles, mais aussi des moments où se feuillètent la revue et, avec elle, les idées débattues.

L’actualité nous rappelle, s’il le fallait, combien il importe de considérer la complexité du fait religieux, les usages et maniements de la Parole, les revendications du nom de Dieu, et d’examiner autant le fanatisme qui accompagne sa proclamation que les libertés contraignantes qui émanent de toute filiation au divin.

Il est indispensable de confronter les certitudes, de préserver la variété des approches et de faire résonner la diversité des voix, sans se rebuter face à la difficulté des éléments qui nous sont donnés à déchiffrer, mais en postulant la richesse des pensées mêlées.

Lisons donc ! Ensemble. Non pour être d’accord mais pour continuer à débattre et à aiguiser notre regard. Pour continuer aussi à défendre une pensée critique, à répondre de la responsabilité faite à chacun de considérer la place et les incidences du croire, sans jamais céder aux lectures simplistes, ni renoncer à l’apprentissage de la dissemblance.

ETR entend donner du grain à moudre. Ayez-le à portée de main, à portée d’idées. Votre fidélité est un appui précieux à une politique d’ouverture.

Avec mes meilleurs vœux pour 2016 aux quatre couleurs du débat théologique.

Chrystel Bernat
Directrice de la publication