APPROCHE SOCIOLOGIQUE – Sociologie quantitative : quelques repères méthodologiques à l’usage de l’enquête en milieu ecclésial

Tome 93 - 2018/4 |

Christophe Monnot fait état des compétences nécessaires pour préparer une enquête quantitative dans les milieux religieux et paroissiaux. Il traite aussi du protocole d’enquête fondé sur des hypothèses scientifiques et des critères de fiabilité, ainsi que des méthodes d’administration d’un questionnaire, de l’échantillonnage et de la collecte des données.

(Numéro thématique : La théologie pratique. Un guide méthodologique)

 


APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE – L’enquête de terrain en sciences sociales des religions

Tome 93 - 2018/4 |

La démarche ethnographique repose sur un certain nombre de principes méthodologiques. L’enquêteur y adopte une posture d’apprentissage des codes sociaux et s’immerge au sein du milieu social qu’il entend comprendre et étudier. Il pratique l’observation participante tout en prenant en considération la place que le collectif lui a progressivement attribuée. Laurent Amiotte-Suchet montre que, dans l’étude des faits religieux, une telle démarche in situ s’avère particulièrement fructueuse pour comprendre ce qui est réellement en jeu derrière les discours […]


INTRODUCTION – La théologie pratique et ses méthodes

Tome 93 - 2018/4 |

Si on soumet tout à la raison, notre religion n’aura rien de mystérieux et de surnaturel. Si on choque les principes de la raison, notre religion sera absurde et ridicule.(Blaise Pascal, Pensées, Œuvres complètes, édition présentée, établie et annotée par Michel Le Guern, Paris, Gallimard, 2000, t. II, n° 162, p. 602.)

La citation ci-dessus traduit, sans doute, une promesse et une difficulté liées à la religion chrétienne. Or cette pensée de Blaise Pascal se prête également […]


Le lecteur éclairé : la clarté comme clarification

Tome 71 - 1996/2 |

Comment dépasser le clivage actuel entre la conviction d’une clarté parfaite de l’Écriture et l’hypothèse de son obscurité totale ? Relue sous cet angle, l’herméneutique de Luther montre que la clarté n’est jamais sans obscurité et qu’il y a quelque intérêt herméneutique à penser la réalité de ce « clair-obscur ». Il en résulte un modèle herméneutique dans lequel la notion statique de clarté est relayée par celle de clarification comme processus sans cesse à refaire, dans lequel […]


« Expliquer l’Écriture par elle-même » : origine et vicissitudes d’une maxime « protestante »

Tome 71 - 1996/2 |

La maxime en question a été proposée et mise en pratique par la philologie critique alexandrine. Longtemps, le judaïsme et le christianisme ont été réticents à l’égard de cet art. Après une annonce faite par Luther, suivie d’un retour vers des principes non critiques, le savoir-faire des alexandrins est reçu depuis le XVIIIe siècle. Folker Siegert écrit ici un chapitre de la longue et douloureuse histoire des rapports entre foi et raison.


Claritas ante Scripturam natam

Tome 71 - 1996/2 |

Cette perspective vétérotestamentaire sur la clarté de l’Écriture se situe en amont du texte : elle décrit la naissance de la revendication de l’Écriture à être claire, tout en montrant que cette revendication s’est développée différemment pour chacune des trois parties de la Bible hébraïque. Le parcours de Martin Rose, toutefois, ne se contente pas d’une pure description historique ; il entend également en tirer une contribution au dialogue interdisciplinaire en théologie.


Clarté et autorité de l’Écriture : Luther en débat avec Zwingli et Érasme

Tome 71 - 1996/2 |

À Frédéric

Gottfried Hammann analyse sous l’angle historique le problème de la clarté de l’Écriture en partant de deux débats contradictoires de la Réformation, celui de Luther et de Zwingli au colloque de Marbourg en 1529, à propos de la présence réelle du Christ dans la sainte cène, et celui de Luther et d’Érasme, aux alentours de 1525, à propos de la clarté de l’Écriture quant aux données fondamentales de la foi (dont la question du libre arbitre). Dans […]


De l’obscure clarté des Écritures. Un point de vue pratique

Tome 71 - 1996/2 |

L’Écriture elle-même oppose à son lecteur d’impressionnants obstacles. Ajoutons les résistances qu’elle peut susciter en lui, particulièrement en tant que charte d’Églises qui ont des histoires parfois peu recommandables. Pierre-Luigi Dubied montre que la clarté de l’Écriture n’est directe que pour ceux qui savent d’avance et en dehors d’elle ce qu’elle dit. Pour le lecteur moyen de bonne volonté, elle retentit comme une injonction à chercher l’évidence derrière l’opacité. Et à entendre aussi la promesse annoncée de vive […]


La clarté de l’Écriture : introduction

Tome 71 - 1996/2 |

La lecture de la Bible, on le sait, ne va plus de soi aujourd’hui. Certes, l’accès à ces vieux textes n’est pas impossible et leur découverte peut rejaillir sans cesse, par des détours étonnants parfois. Mais nombreuses sont les difficultés qui font que pour une forte majorité de nos contemporains, les textes bibliques sont devenus obscurs, inaccessibles, voire complètement insignifiants. Or la Réforme a proclamé haut et fort la certitude de la clarté de l’Écriture, fondant le principe […]


Sources documentaires annexes

Tome 88 - 2013/Hors-Série – Genèse religieuse de l’état laïque. Textes choisis de Roger Williams |

Annexe 1 – Déclaration de Frédéric V de Wittelsbach-Simmern, prince-électeur et compte palatin du Rhin, roi de Bohême (extraits concernant la liberté de conscience)

Annexe 2 – La fable du loup sous une peau de brebis

Annexe 3 – La fable du loup et de l’agneau buvant dans le même ruisseau

Annexe 4 – Récits de loups pris au piège (Conrad Gesner, Edward Topsell)