Raphaël PICON enseigne la théologie pratique à l’Institut protestant de théologie, Faculté de Paris.


img069

L’église ou le théâtre de la grâce, de la subversion et du désir

Tome 79 - 2004/3 |

Au pli du visible et de l’invisible, au seuil du dedans et de l’ailleurs, entre l’espérance et le consentement, l’Église est travaillée en profondeur par les tensions structurantes du théâtre. Raphaël Picon suggère que ces tensions mêmes font de l’Église un théâtre de la grâce, de la subversion et du désir : la grâce d’avoir été possible à travers ce grand miracle qu’est la naissance, la subversion qui met à l’épreuve le déjà connu, le désir qui nous […]


2007:4

John Cobb, lecteur de Whitehead : la pluralité comme lieu théologique

Tome 82 - 2007/4 |

À partir des travaux du mathématicien et philosophe Alfred North Whitehead, John Cobb, figure marquante de la théologie du Process, repense le multiple comme un fait indépassable, tout à la fois déterminé par Dieu et déterminant pour lui. Raphaël Picon montre que la pluralité est ainsi repensée comme un véritable locus théologal dans le cadre d’une réflexion christologique posant les bases d’une approche conversationnelle de la rencontre entre les religions. Le dialogue y devient une expérience décisive de […]