Frédéric AMSLER est professeur ordinaire à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’université de Lausanne. Il est directeur de l’Institut romand des sciences bibliques (IRSB).


img053

Pseudépigraphie et littérature apocryphe. Retour sur une pratique ancienne à la lumière de la mémoire culturelle

Tome 91 - 2016/4 |

Dans cet article, Frédéric Amsler montre que la pseudépigraphie est un concept complexe dont le principal enjeu dans la discussion scientifique actuelle est de savoir s’il comporte ou non un caractère frauduleux. L’approche par la mémoire culturelle proposée par Maurice Halbwachs lui permet de défendre l’hypothèse selon laquelle, dans le premier christianisme, la pseudépigraphie n’est pas une forme de fraude, mais un choix délibéré d’un groupe qui, au moment où la question de son identité l’emporte […]