Une éthique sociale pour aujourd’hui ?

La laïcité redevient d’une brûlante actualité : à cause certes du centenaire de la loi de 1905 qui, en France, sépare les Églises de l’État, mais surtout à cause des questions que soulèvent les communautés musulmanes ou qu’on soulève à leur propos. André Gounelle prend part à ce débat nécessaire en examinant successivement trois questions. D’abord, les sociétés ont-elles besoin, en plus de leurs règles juridiques, d’une éthique ? Ensuite, les croyants sont-ils appelés ou non à contribuer à sa définition au nom de leurs convictions religieuses ? Enfin, que pourraient être les orientations, les contenus et les limites d’une éthique sociale chrétienne ?

Secularity (laïcité) has currently become again a crucial issue in France. First, because of the imminent hundredth anniversary of the 1905 law which establishes the Separation of the Churches and the State ; but also because of the problems raised in France by the situation of the Muslim communities. Addressing these political issues on a moral and theological level, André Gounelle’s paper examines three questions. First, do societies need an ethics in addition of their legal rules ? Second, do believers have to participate to its definition on grounds of their religious convictions ? Third, what might be the orientations, contents and limits of a Christian social ethics ?

p. 343-355

Auteur

GOUNELLE André
André GOUNELLE est professeur honoraire de l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.