« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » ? LV 19,18b dans son contexte

Traditionnellement, le verset 18b du chapitre 19 du Lévitique est ainsi traduit :  » Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Or, cette traduction n’est pas aussi évidente qu’il y paraît. Elle a notamment été contestée par Martin Buber. Jean Marcel Vincent examine ici les arguments philologiques et exégétiques et, plus particulièrement, la place de cet énoncé dans le contexte du chapitre 19. L’analyse qu’il en fait l’amène à conclure qu’ils plaident en faveur d’une traduction différente : « Ainsi, tu aimeras ton prochain, [lui] qui est comme toi ».

Cet article reprend, dans une version revue et augmentée, le texte d’une communication prononcée le 19 mars 2005, lors d’une rencontre régionale parisienne de l’Association Catholique Française pour l’Étude de la Bible (ACFEB).

The usual translation of Lv 19:18b « You shall love your neighbour as yourself » is not as obvious as generally assumed. This has notably been challenged by Martin Buber. Jean Marcel Vincent reviews philological and exegetical arguments in particular the place given to this sentence in the context of Lv 19 that in conclusion plead in favor of the translation : « Thus you shall love your neigbour, (he) who is like you ».

Télécharger l'article gratuitement

p. 95-113

Auteur

VINCENT Jean Marcel
Jean Marcel VINCENT est professeur honoraire de l'Institut protestant de théologie, Faculté de Paris.