Pseudépigraphies. Crypto-Paul, deutéro-Paul, trito-Paul et quarto-Paul

L’analyse que François Vouga propose des passages autobiographiques du corpus des lettres de Paul (2 Co, Ep, 2 Tm, 1 Tm) fait apparaître la pseudépigraphie comme une forme de fiction littéraire permettant de maintenir vivante la parole de l’apôtre et de rendre compte de l’actualité de l’Évangile pour l’universalité de l’humanité. Les écrits pseudépigraphes ne doivent pas être considérés comme des faux : leur propos ne consiste pas à se faire passer pour des lettres originales de Paul. Au contraire, en vertu d’une complicité ouvertement scellée par un « pacte pseudépigraphique », elles entendent poursuivre avec leurs lecteurs, en l’absence de l’apôtre, la réflexion fondée dans ses grandes lettres.

In this essay, François Vouga argues that Paul’s autobiographical statements in 2 Corinthians, Ephesians, I Timothy, and 2 Timothy allow to understand pseudepigraphy as a form of literary fiction that keeps alive the word of the apostle and gives a fresh account of the Gospel’s message to all humankind. The pseudepigraphs should not be read as forgeries for they do not pretend to be original letters of Paul. In virtue of a « pseudepigraphic pact » overtly concluded with their readers, they intend to pursue with them the reflection started by Paul in his major epistles.

Télécharger l'article gratuitement

p. 529-547

Auteur

VOUGA François
François VOUGA est professeur de Nouveau Testament à la Kirchliche Hochschule Wuppertal/Bethel à Bielefeld en Allemagne.