Multitudinisme / Volkskirche. À propos de deux vocables caractéristiques de l’ecclésiologie protestante

Caractéristique du vocabulaire protestant francophone, le terme « multitudinisme » est apparu en 1842 sous la plume d’Alexandre Vinet pour désigner les Églises dites « de multitude ». Il est un équivalent du terme allemand « Volkskirche », utilisé par Friedrich Schleiermacher dans un cours de 1822-1823. Dans les deux cas, il s’est agi de déprendre l’Église du contrôle de l’État, tout en maintenant son service auprès de l’ensemble d’une population. Bernard Reymond montre que le mot « Volkskirche » peut prêter à des usages ambigus, tandis que celui de « multitudinisme » semble convenir à des Églises majoritaires aussi bien que minoritaires.

Multitudinism is a term characteristic of French Protestant vocabulary. It emerged in 1842 from the pen of Alexandre Vinet to describe the “multitude” churches. It is an equivalent of the German word Volkskirche, used by Schleiermacher in a course of 1822-1823. In both cases, the aim was to take the Church away from the control of the State, while maintaining its service to the whole population. But the word Volkskirche can be ambiguous, while Multitudinist is suitable for majority as well as for minority churches.

Acheter l'article

p. 259-271

Auteur

REYMOND Bernard
Bernard REYMOND est professeur honoraire de théologie pratique à la Faculté de théologie et de sciences des religions de Lausanne.