Luc 1/5-25 : la poursuite d’un récit qui s’achève

À quelles fins Luc a-t-il ouvert son récit par l’annonce de la naissance d’un fils à Zacharie ? L’importance du commencement n’invite-t-elle pas à porter une attention particulière au premier épisode rapporté pour y déceler les intentions de l’auteur ? La lecture attentive de Luc 1/5-25 que propose Daniel Gerber laisse apparaître combien cette première scène du troisième Évangile pose déjà les marques à la fois de la continuité et de la rupture avec l’Ancien Testament.

p. 505-514

Auteur

GERBER Daniel
Daniel GERBER est Maître de conférences à la Faculté de théologie protestante de l'Université des Sciences humaines de Strasbourg.