L’identité narrative comme théorie de la subjectivité pratique. Un essai de reconstruction de la conception de Paul Ricœur

La conception de l’identité narrative exposée par Ricœur propose une reprise originale de la question classique de l’identité personnelle, appliquant les ressources techniques de la théorie de la narration et de la lecture développée dans Temps et récit aux apories de l’action analysées dans Soi-même comme un autre. Selon Jean-Marc Tétaz c’est le croisement de ces deux problématiques qui fait la richesse et l’originalité philosophiques de cette conception.

The understanding of narrative identity as exposed by Ricœur is an original take on the classical question of personal identity, relying on the technical resources of narrative and reading theory as developed in Time and Narrative to tackle the aporia of action analysed in Oneself as Another.For the author, the mingling of these two issues give Ricœur’s conception its richness and its philosophical originality.

Acheter l'article

p. 463-494

Auteur

TETAZ Jean-Marc
Jean-Marc TÉTAZ est théologien, docteur en philosophie de l'École des hautes études en sciences sociales et chargé d'édition chez Labor et Fides.