L’héritage de la Réforme à l’articulation de la théologie et de l’histoire

La Réforme du XVIe siècle constitue, pour le protestantisme, un « héritage » dont Hubert BOST propose une lecture existentielle. Il s’agit non d’un dépôt mais d’un geste, que l’héritier reçoit sans le posséder. Le dialogue interdisciplinaire entre histoire et théologie esquissé ici permet de faire apparaître la richesse de cet héritage, mais aussi sa complexité, voire son ambivalence.

Communication au colloque des Facultés de théologie des pays latins d’Europe « Quand la théologie revisite ses héritages… » (S!ète, 11-13 septembre 2001). Le style oral de cette intervention a été conservé.

 

16th century Reformation stands as a heritage for protestantism, that Hubert BOST reads from an existential standpoint. It should not be considered as something one is entrusted with but as e gesture meant to be welcomed by the heir and not owned. The interdisciplinary matching of history with theology initiated here highlights the depth as well as the complexity of this heritage and possibly its ambivalence.

p. 573-585

Auteur

BOST Hubert
Hubert BOST a enseigné l’histoire de la théologie à l’IPT, Faculté de Montpellier de 1986 à 2003. Il est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (chaire « Protestantismes et culture dans l’Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècles ») et depuis novembre 2013 Président de l'EPHE.