Le néocriticisme d’Henri Bois

Henri Bois pense trouver dans le néocriticisme français, une relecture hérétique de Kant, les fondations d’un renouveau théologique du protestantisme français. Il redéfinit le temps kantien en le considérant comme catégorie de la raison en tant que forme de l’esprit et non plus spatialisé en tant que forme de la sensibilité. Il insiste sur le rôle central de la conscience morale et de la croyance dans la théorie de la connaissance. Le Dieu qui se rencontre dans l’expérience religieuse est anthropomorphe, inscrit dans les limites du connaissable. Bois accorde une importance particulière à la « psychologie religieuse », à la temporalité de Dieu et à l’historicité de son action, mais aussi au rôle fondamental des croyances dans l’expérience religieuse.

Henri Bois thinks French neocriticism, a heretical interpretation of Kant, is in fact the foundation of a theological renewal of French protestantism. He redefines the Kantian time as a category of reason in the form of the spirit, and not spacialised in the form of sensitivity. He insists on the importance of the role played by the conscience and belief in the theory of knowledge. The God encountered in the religious experience is anthropomorphous, limit knowable. Bois puts great importance on « religious psychology », on God’s temporality and the historicity of his action, but also on the fundamental part belief plays in religious experience.

Acheter l'article

p. 671-683

Auteur

RANDRIAMANANTENA Mino
Mino RANDRIAMANANTENA est pasteur de l’Église réformée de France et docteur en théologie