Le lumignon huguenot au siècle des Lumières

Le lumignon ou le chandelier – pour s’en tenir au champ lexical de la lumière, mais on pourrait évoquer le roseau ou le vermisseau – sont des mots de la langue de Canaan : les porte-parole du Désert y recourent afin d’exprimer leur conscience historique et leur prétention à la légitimité ecclésiale, notamment face aux pasteurs du Refuge qui contestent leur mode de résistance. Hubert Bost souligne le contraste et le décalage chronologique entre ce discours pastoral et le monde culturel émancipé des « philosophes » à la même époque. Pourtant, aussi paradoxal que cela paraisse, leurs idéaux religieux et les objectifs de la lutte qu’ils mènent pour obtenir la liberté de conscience font d’eux des éclaireurs des Lumières.

Texte de la leçon d’ouverture de l’année académique 2009-2010 à l’IPT Paris.

In the Huguenot idiom, various metaphors of frailty (the dim light of a candle for instance) express the peculiar sort of resistance the Protestant people who remained in France opposed to their oppressor. Rejecting the critiques of those ministers who had fled persecution and found shelter in the countries of the so-called Refuge, the advocates of the clandestine communities of France articulate their historical consciousness and their pretence to church legitimacy. Highlighting the contrast between their pastoral discourse and the emancipated cultural world of the « philosophers, » Hubert Bost argues that their religious ideals and their struggling for liberty of conscience paradoxically turn them into pioneers of the Enlightenment.

Télécharger l'article gratuitement

p. 167-183

Auteur

BOST Hubert
Hubert BOST a enseigné l’histoire de la théologie à l’IPT, Faculté de Montpellier de 1986 à 2003. Il est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (chaire « Protestantismes et culture dans l’Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècles ») et depuis novembre 2013 Président de l'EPHE.