Le Christ sans absolu. L’évaluation de Troeltsch par Tillich

André Gounelle compare Troeltsch et Tillich sur trois points : l’incarnation ; l’absoluité du christianisme ; Christ et les chrétiens. Cette comparaison éclaire le jugement de Tillich, qui estime que Troeltsch n’a pas réussi à remplir le programme qu’il s’était justement assigné : articuler la transcendance de Dieu avec sa présence, la penser autrement qu’en termes supranaturalistes.

This study compares Troeltsch and Tillich on three issues : the incarnation ; the absoluteness of Christianity ; Christ and Christians. The comparison clarifies Tillich’s assertion that Troeltsch did not realize his intention to relate God’s transcendance with God’s presence and to conceive trancendance in non supranaturalist terms.

p. 191-212

Auteur

GOUNELLE André
André GOUNELLE est professeur honoraire de l’Institut protestant de théologie, Faculté de Montpellier.