La Réforme et les fonts baptismaux. Du dispositif luthérien à l’originalité du dispositif zwinglien

Dans cet article Bernard Reymond se demande pourquoi la place centrale des fonts baptismaux distingue l’aménagement intérieur des temples zwingliens de celui des autres temples réformés ou luthériens. Zwingli semble avoir voulu attribuer aux fonts baptismaux la fonction que Luther assignait à l’autel : être un mémorial en l’honneur du Christ, mais dans un sens plus noachique qu’abrahamique.

In this essay Bernard Reymond wonders why Zwinglian churches distinguish themselves from other Reformed and Lutheran church buildings by the central place the baptismal font holds in their interior design. He argues that Zwingli assigned to the baptismal font the office that Luther assigned to the altar: to be a memorial to Christ, but in a more Noahic than Abrahamic sense.

Acheter l'article

p. 57-67

Auteur

REYMOND Bernard
Bernard REYMOND est professeur honoraire de théologie pratique à la Faculté de théologie et de sciences des religions de Lausanne.