La fille sans nom, la fille de Jephté

Comment expliquer qu’un récit aussi cruel que Jg 11, 29-40 ait été inséré dans le corpus des Écritures ? Les propositions d’interprétation sont multiples, mais elles partent presque toutes du présupposé que le héros du récit, le juge Jephté, est à considérer comme le responsable, le coupable même de l’aberration commise. Michaela Bauks questionne la pertinence de ce présupposé en resituant le texte dans son contexte culturel et en montrant l’importance centrale du personnage de la fille de Jephté dans le déroulement du récit.

How can one explain the presence in Holy Scripture of such a cruel story as that of Jephthah’s daughter (Judg 11:29-40)? Various interpretations have been proposed but they all imply that the hero, Judge Jephthah, is to be considered as responsible and even guilty for what happened. Michaela Bauks questions the relevance of this presupposition by replacing the text in its cultural context and by showing that the character of the daughter is of central importance in the story.

Télécharger l'article gratuitement

p. 81-93

Auteur

BAUKS Michaela
Michaela BAUKS est professeur de théologie biblique à l'Université de Koblenz-Landau.