La définition des membres des Églises protestantes, entre marqueurs rituels et confession de foi. Une évolution professante des Églises multitudinistes ?

Selon quels critères définir les membres des institutions ecclésiales ? Analysant les règlements des Églises réformées et luthériennes françaises, Isabelle Grellier souligne et interroge la place qu’ils font – au moins en théorie – à la participation à un groupe ecclésial local, et l’évolution qui se manifeste dans certaines Églises, d’une définition reposant sur des marqueurs rituels à une autre qui privilégie la confession de foi personnelle. Dans une approche de théologie pratique, elle s’efforce de prendre en compte et d’interroger non seulement les présupposés théologiques de tels règlements, mais aussi leurs effets sociaux dans un contexte où les modalités de l’appartenance ecclésiale se transforment profondément.

p. 571-590

Auteur

GRELLIER Isabelle
Isabelle GRELLIER est professeur en théologie pratique à la Faculté de théologie protestante de l'université Marc Bloch de Strasbourg.