La cérémonie de mariage à l’église. Entre culte et event

Les cultes de bénédictions nuptiales posent la difficile question de la rencontre entre deux cultures segmentées. Félix Moser appelle la première la culture de l’event et la seconde la culture liturgique traditionnelle. L’interactionnisme symbolique permet aux célébrants d’adopter des attitudes adéquates et ouvre sur un compromis productif qui donne sens et signification à la célébration d’un « mariage à l’église ».

Les premières idées contenues dans cet article ont été émises sous la forme d’une conférence donnée en allemand à l’Université de Fribourg (Suisse) le 29 mars 2011. Cet exposé, qui existe sous forme polycopiée, s’intitule « Die Kirchliche Trauung zwischen Liebe und Verbindlichkeit ».

Wedding services raise the difficult question of the encounter between two divergent cultures. Félix Moser calls the first the culture of the event ; the second the traditional liturgical culture. Symbolic interaction allows the celebrant to adopt appropriate attitudes, and leads to a productive compromise which gives meaning and significance to the celebration of a « church wedding ».

Télécharger l'article gratuitement

p. 455-469

Auteur

MOSER Félix
Félix MOSER est professeur de théologie pratique à la Faculté de théologie de l'Université de Neuchâtel. Il enseigne également à la Faculté de théologie et de sciences des religions de Lausanne ainsi qu'à la Faculté de théologie de Genève.