Henri Bois, porte-parole du néocriticisme au sein du protestantisme français ?

En 1892, lorsqu’il présente sa candidature à la Faculté de théologie de Montauban, Henri Bois envoie aux consistoires de l’Église Réformée de France une circulaire dans laquelle il développe un projet pédagogique de recherche et d’enseignement. Dans ce projet, il mentionne élogieusement le néocriticisme philosophique de Charles Renouvier, de Charles Secrétan et de François Pillon. Ayant pris connaissance de cette circulaire, Pillon se réjouit de la nomination de Bois à la chaire de morale de la Faculté de théologie de Montauban, et le lui fait savoir dans une lettre de félicitations. Conservée dans les archives Bois de la Faculté de théologie de Montpellier, cette lettre datée du 24 juillet 1892 jette un éclairage intéressant sur la réception du néocriticisme dans la théologie réformée montalbanaise de la fin du xixe siècle. Mino Randriamanantena en reproduit ici le texte en le faisant suivre d’une brève esquisse biographique et de quelques considérations sur la théologie de Bois.

In 1892, as the Reformed theologian Henry Bois is called to a new position at the Divinity school of Montauban, he receives a letter of congratulation from the neocriticist philosopher François Pillon. Along with the text of this hitherto unpublished letter, which highlights the reception of neocriticism in French Reformed theology at the end of the 19th century, Mino Randriamanantena produces a short biography of Henry Bois as well as some comments about his theology.

Télécharger l'article gratuitement

p. 513-517

Auteur

RANDRIAMANANTENA Mino
Mino RANDRIAMANANTENA est pasteur de l’Église réformée de France et docteur en théologie