Faculté de théologie ou de sciences religieuses ?

Faut-il disjoindre sciences religieuses et théologie ? Les rapprocher ? transformer les Facultés de théologie en Département de sciences religieuses ? Faut-il localiser une chaire de judaïsme ou d’autres traditions religieuses en Faculté de théologie ou de Lettres ? De type institutionnel, ces questions cachent en fait des enjeux de fond. Pierre Gisel propose ici quelques points de repère à leur propos. Ils touchent, centralement, les thématiques suivantes : qu’en est-il de la théologie (intellectus fidei ou prétention plus large) ? qu’en est-il du religieux et des religions, et de leur gestion publique ? qu’en est-il là du christianisme comme tradition particulière du religieux ?

p. 281-292

Auteur

GISEL Pierre
Pierre GISEL est professeur honoraire de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne.